Personne ne parle du 22e siècle comme on évoquait le 21e siècle durant les années précédant l'an 2000. On est plus raisonnable. Le ton a changé.

Denis Arcand LA PRESSE

Il y a 20, 40 ou 50 ans, qu'on fut optimiste ou pessimiste, remettre le compteur à zéro du millénaire permettait d'imaginer des objets, villes et mondes complètement originaux. Et des voitures volantes volontairement irréalistes et totalement différentes de celles qui rouleront encore longtemps sur nos routes.

De nos jours, l'auto volante de l'avenir ne se prend plus au sérieux, elle est rêvée avec moins de naïveté et plus de retenue que dans les années 60. Elle est esthétique, très posée, moins flyée et aussi rassurante que la nostalgie. Et elle est stationnée dans une galerie d'art.

Pour lire et commenter l'article, rendez vous sur  l'Auto Blogue en cliquant ici