L'an dernier, Volkswagen a mis en branle un concours de concert l'agence de pub DDB. On cherchait, par l'entremise de l'activité, à stimuler la créativité des gens afin de promouvoir de bons comportements. Pour ajouter au cadre flou encadrant l'activité, ces dernières devaient impliquer une dose de plaisir (Fun Theory).

Charles René, collaboration spéciale
Charles René, collaboration spéciale MONVOLANT.CA

Rapidement, des idées inventives ont atterri entre les mains des juges. C'est cependant celle de Kevin Richardson, un San Franciscain producteur et designer de jeux vidéos, qui a attiré le plus l'attention du jury lors du couronnement il y a un mois.

Son concept est simple. Richardson cherchait un moyen de faire ralentir la circulation automobile afin d'améliorer la sécurité. Il a donc proposé une loterie fonctionnant avant un système de radar photo. Le cinémomètre affiche la vitesse du conducteur et donc s'il est ou pas dans le délit. Toutes les plaques d'immatriculation sont prises en photo et les conducteurs sont triés selon s'ils respectent ou non les limites de vitesse.

Les automobilistes fautifs reçoivent une contravention par la poste alors que les plus prudents sont récompensés en étant inscrits automatiquement à une loterie dont la cagnotte est la somme des amendes perçues.

L'idée d'un prix engrangé de cette manière neutralise cynisme de la population en rapport au réinvestissement des sommes perçues en contraventions par le gouvernement.

En essai à Stockholm

En collaboration avec les autorités suédoises, le gagnant a pu voir son idée en action. Le système a été installé sur une rue à Stockholm sur une période de trois jours. On a pu constater que la vitesse moyenne des véhicules a diminué de 7 km/h dans le secteur pour passer de 32 à 25 km/h.

Un automobiliste tiré au hasard a gagné l'équivalent de 3000 dollars américains après l'expérience.

Avec AOL Autos