C'est en janvier prochain que la Mazda5 2012 arrivera sur le marché canadien. Vous aurez alors compris qu'il n'y a pas eu de version 2011 de l'actuelle Mazda5, au deuxième rang des modèles les plus populaires de la marque au pays après la Mazda3.

Éric Descarries LA PRESSE

La Mazda5 (nord-américaine) 2012 vient tout juste d'être dévoilée au récent salon de l'auto de Los Angeles.

Si elle retient la même architecture que la première génération (2006-2010), la nouvelle Mazda5 (que Mazda Canada considère comme une voiture compacte) affiche une nouvelle finition extérieure inspirée de la tendance «Nagari» de Mazda. Des lignes courbes ornent ainsi les flancs de la carrosserie afin de stimuler un «design émotionnel».

Mazda a révisé le mécanisme des portes latérales coulissantes pour qu'elles soient encore plus faciles à manipuler.

Sous le capot, on trouve le plus récent quatre-cylindres de 2,5 litres (au lieu du 2,3-litres de la première génération) qui fait 157 chevaux et 169 lb-pi de couple. Ce moteur sera offert avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports (ce qui représentera environ 20% des ventes au Canada) ou automatique à cinq rapports avec traction avant.

Mazda Canada affirme que ce nouvel ensemble mécanique, quoique plus puissant, sera plus économique en carburant. La suspension a également été revue pour de meilleures réactions sur la route.

Un intérieur polyvalent

La Mazda5 2012 peut accueillir six passagers. La dernière banquette est divisible 50/50 et si l'on replie ses deux dossiers, on obtient 436 L d'espace de chargement. En repliant également les deux sièges du centre, c'est 827 L que l'on obtient. Tout l'intérieur a été redessiné, y compris le tableau de bord affichant un style plus traditionnel. Mazda a pris soin d'ajouter plusieurs espaces de rangement dans cette auto dont le conducteur peut ajuster la hauteur du siège.

Mazda Canada, on le répète, ne veut pas qu'on considère sa Mazda5 comme une camionnette, mais plutôt comme une automobile. Néanmoins, les administrateurs sont bien conscients que le succès que l'auto connaît surtout au Québec est menacé par des concurrentes comme la Kia Rondo, la Ford C-Max à venir ou la Chevrolet Orlando dont la commercialisation serait imminente.

Au Canada, la Mazda5 sera offerte en deux finitions. La première est la GS de base dont le prix affiché sera de 21 795$ (ce qui comprend les essuie-glace réagissant à la pluie, la climatisation standard et plus), une diminution de 300$ comparativement à l'année dernière. Si l'on y ajoute l'ensemble «Convenience» (lequel comprend le régulateur de vitesses et d'autres accessoires), il faudra ajouter 875$ à la facture.

La deuxième finition, la GT, se détaillera 24 395$ et si l'on y ajoute l'ensemble de luxe avec le cuir, il faudra ajouter 1790$ au contrat.

Par ailleurs, Mazda n'a pas cru bon d'offrir un système de navigation à son catalogue d'options, un article que tout automobiliste peut se procurer à bon compte chez son marchand d'articles électroniques.