Le gendarme britannique de la publicité a interdit mercredi une annonce de BMW vantant les mérites de son véhicule électrique en matière d'émissions de CO2, une semaine seulement après avoir censuré un film publicitaire du constructeur allemand pour les mêmes raisons.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans un encart destiné à la presse écrite, BMW affirmait que sa BMW Concept ActiveE, une voiture à propulsion électrique, générait «100% de joie, 0% d'émissions».

Le texte précisait: «Grâce à ses performances électriques et à son taux 0 d'émissions de dioxyde de carbone pendant la conduite, l'ActiveE réinvente BMW EfficientDynamics», le programme lancé par BMW pour rendre ses véhicules plus propres.

L'Autorité des normes de la publicité (ASA), estimant que l'annonce risquait de tromper les consommateurs, a interdit sa parution sous sa forme actuelle.

Des lecteurs avaient saisi l'ASA au motif que si la voiture n'émettait pas de CO2 en phase de conduite, elle rechargeait ses batteries en utilisant le réseau électrique national, lui-même émetteur de C02.

«Nous avons estimé que l'affirmation +0% émissions+ était susceptible d'être interprétée par les lecteurs comme le fait que l'utilisation des voitures n'entraîne pas d'émissions» du tout, a souligné l'ASA.

La semaine dernière, l'ASA avait déjà ordonné le retrait d'une annonce BMW laissant entendre que son coupé Z4 sDrive 35is était peu polluant avec des rejets de 210 grammes de CO2 par kilomètre.

Or, avait statué, l'ASA, «un taux d'émission de 210 g/km est relativement élevé, quel que soit le véhicule».