Alors que ses concurrents s'apprêtent à lancer des modèles hybrides, Honda compte offrir un véhicule hybride branchable et un modèle électrique en 2012.

Sébastien Templier LA PRESSE

Les marchés alors visés seront le Japon et les États-Unis, a révélé mardi en conférence de presse Takanobu Ito, PDG du deuxième constructeur automobile japonais.

L'information avait filtré la veille dans le quotidien économique Nikkei, qui avait indiqué que la consommation attendue de l'hybride branchable serait de 1 litre pour 60 km parcourus.

Aucun autre détail sur ces véhicules projetés n'a été donné depuis.

«Si l'on considère que Toyota s'apprête à lancer un véhicule hybride rechargeable l'an prochain - la Prius -, le calendrier de Honda en 2012 semble un peu éloigné, a souligné à l'agence Reuters Kazutaka Oshima, président de Rakuten Investment Management. Cela dit, alors que Toyota occupe une position de leader, il n'y a vraiment personne d'autre d'aussi avancé que Toyota dans ce secteur et Honda semble proche.»

Honda a l'intention de renouveler au passage ses moteurs à essence afin d'améliorer la consommation de carburant de ses véhicules.

Le constructeur japonais a pris du retard par rapport à la concurrence en matière de véhicules hybrides. Étrange évolution quand on sait qu'avec son Insight, ils étaient les seuls, Toyota et lui, à proposer de tels véhicules au cours de la dernière décennie. Aujourd'hui, d'autres constructeurs automobiles s'apprêtent à lancer des véhicules électriques ou hybrides.

General Motors prévoit produire 10 000 exemplaires de sa Volt l'an prochain alors que Nissan sera censé débuter la commercialisation de la Leaf, sa compacte électrique. À la recherche d'une optimisation des batteries, Toyota a récemment investi dans Tesla, connu pour son roadster électrique.

Très ambitieux sur le marché américain et désireux de devenir le numéro 1 mondial, Volkswagen veut quant à lui que sa future gamme de véhicules hybrides et électriques représente 3% de ses ventes mondiales d'ici 2018. Le constructeur allemand a les dents longues. Son PDG Martin Winterkorn a confié, également mardi, que le groupe introduira un véhicule électrique aux États-Unis d'ici 2013. Ce sera soit la Up, petite citadine, soit la Golf. D'ici la fin de l'année, la version hybride de son Touareg sera en vente, suivi de la Jetta hybride en 2011.

Cette année, Volkswagen testera deux modèles, l'un électrique en Chine, l'autre hybride branchable en Allemagne.

«Volkswagen sera un producteur de masse de voitures électriques destinées à tout le monde», a prédit Winterkorn.

- Avec Reuters et Bloomberg