Rouler sans polluer, voilà un leitmotiv que Chrysler compte -elle aussi - mettre en oeuvre rapidement. Pour nous en convaincre, la société américaine a dévoilé hier, à Detroit, trois prototypes de véhicules à propulsion électrique et s'est engagée à en produire au moins un d'ici 2010, sans préciser toutefois lequel.

Éric LeFrançois, Collaboration Spéciale
Éric LeFrançois, Collaboration Spéciale LA PRESSE

Les véhicules électriques de Chrysler n'utilisent que trois composants principaux, à savoir un moteur électrique pour faire tourner les roues, un système évolué de batterie au lithium-ion pour alimenter le moteur électrique et un dispositif de commande qui gère le flux d'énergie. Le système électrique en cours de mise au point ne produira aucune émission et offrira une autonomie de 250 à 330 kilomètres, ce qui dépasse «largement les besoins quotidiens de la plupart des Américains qui font la navette entre la maison et le travail, car près de 80 % d'entre eux parcourent en voiture moins 65 km) par jour», a expliqué Frank Klegon, premier vice-président à la mise au point des produits.

Des trois prototypes présentés par Chrysler, la Dodge EV est de loin celle qui retient le plus l'attention. Ce coupé biplace élaboré sur la base technique d'une Lotus Europa dispose d'un moteur électrique de 200 kW (l'équivalent d'environ 268 chevaux) délivrant 480 livres-pied de couple. Selon ses concepteurs, la Dodge EV réalisera le 0-100 km/h en moins de 5 secondes en plus d'atteindre une vitesse de pointe de l'ordre de 200 km/h.

Le processus de recharge du véhicule est très simple : il suffit de brancher la batterie pendant huit heures à une prise de courant domestique. Le temps de recharge peut être divisé en deux, soit quatre heures, en utilisant une prise de 220 volts.