Dans plus de 500 bars et restaurants de l'État, les consommateurs mâles (78 % des accidents liés à l'alcool sont causés par des hommes au Nouveau-Mexique) seront pour le moins surpris lorsqu'ils se rendront aux toilettes. Lorsqu'ils s'approcheront de l'urinoir, une douce voix féminine leur lancera : «Eh, garçon! On a bu quelques verres de trop? Il est temps d'appeler un taxi ou de trouver un ami pour te ramener à la maison.»

Ludovic Hirtzmann COLLABORATION SPéCIALE

Dans plus de 500 bars et restaurants de l'État, les consommateurs mâles (78 % des accidents liés à l'alcool sont causés par des hommes au Nouveau-Mexique) seront pour le moins surpris lorsqu'ils se rendront aux toilettes. Lorsqu'ils s'approcheront de l'urinoir, une douce voix féminine leur lancera : «Eh, garçon! On a bu quelques verres de trop? Il est temps d'appeler un taxi ou de trouver un ami pour te ramener à la maison.»

Cette voix provient d'un boîtier diffuseur de parfum que les restaurateurs peuvent se procurer moyennant 21 $ US.

L'histoire ne dit pas si un buveur déjà fortement éméché entendra la voix, mais chose certaine, il sera d'autant moins possible d'aller aux toilettes en paix que l'urinoir parlant terminera son sermon par un étrange : «Rappelle-toi, ton futur est entre tes mains.»