Le groupe de Munich (sud) a écoulé 150.285 véhicules des marques BMW, Mini et Rolls-Royce en juin, soit 15,1% de plus que lors du même mois de l'an dernier.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le groupe de Munich (sud) a écoulé 150.285 véhicules des marques BMW, Mini et Rolls-Royce en juin, soit 15,1% de plus que lors du même mois de l'an dernier.

Le constructeur «n'a jamais vendu autant de voitures sur un mois dans son histoire», précise-t-il dans un communiqué.

BMW parvient sans peine à compenser la déprime de son marché domestique, qui souffre des effets conjugués de la hausse de la TVÀ à 19% et des débats sur d'éventuels taxes aux voitures polluantes.

Les ventes en Europe Occidentale, son marché de prédilection, ont augmenté de 15,9%. En Chine, elles ont grimpé de 63,2% à plus de 5.000 unités et en Russie de 77,8% à environ 1.500 voitures.

Par marque, le groupe a écoulé 127.747 BMW (+14,4%) et 22.465 citadine Mini (+19,4%).

Sur les six premiers mois de l'année, le groupe affiche ainsi une hausse de 4,6% de ses ventes mondiales à 730.285 unités, alors que Mercedes Car Group (groupe DaimlerChrysler) a accusé sur la même période un recul de 1,5% à 617.700 voitures.

«Nous voulons continuer d'afficher des croissances à deux chiffres dans les mois à venir», a précisé Michael Ganal, responsable des ventes et du marketing, soulignant que le groupe était en bonne voie d'atteindre son objectif d'une hausse en dessous mais proche de 10% de ses ventes cette année.