En plus d'affirmer sa volonté de mettre au point sa propre technologie hybride essence-électrique afin d'améliorer le rendement de ses petites voitures, la Polo (en Europe) et la Rabbit (qu'on appelle encore la Golf en Europe), Volkswagen entend s'attaquer au marché des microvoitures. La Smart Fortwo est dans le collimateur, même si Volkswagen a plutôt le projet de réaliser une sous-compacte pouvant transporter quatre passagers et leurs bagages.

Alain Mc Kenna COLLABORATION SPéCIALE

En plus d'affirmer sa volonté de mettre au point sa propre technologie hybride essence-électrique afin d'améliorer le rendement de ses petites voitures, la Polo (en Europe) et la Rabbit (qu'on appelle encore la Golf en Europe), Volkswagen entend s'attaquer au marché des microvoitures. La Smart Fortwo est dans le collimateur, même si Volkswagen a plutôt le projet de réaliser une sous-compacte pouvant transporter quatre passagers et leurs bagages.

N'empêche, cette microvoiture a un objectif clair quand à sa consommation de carburant : pas plus de 3 litres aux 100 kilomètres, ce qui en ferait l'une des voitures les plus économiques du marché européen, où les voitures consomment en moyenne 20 à 30 % moins qu'en Amérique du Nord.

Avec ces nouvelles, Volkswagen, qui vient de licencier 20 000 employés, souhaite intéresser le marché asiatique. Aucune mention n'a été faite de l'éventuelle mise en marché de ces produits sur le continent nord-américain.