Alain Raymond COLLABORATION SPéCIALE

Ghost, Phantom, Spirit, Seraph, Cloud, Shadow... Le constructeur Rolls-Royce semble friand des appellations qui évoquent les revenants. C'est sans doute le silence exemplaire de ces machines légendaires qui aurait porté Charles Stewart Rolls et Frederick Henry Royce à adopter ces noms «vaporeux».

L'association entre Rolls, l'aristocrate, et Royce, l'ingénieur, remonte à 1904, et c'est en 1907 que l'entreprise a dévoilé le modèle 40/50 CH, animé par un six cylindres de 7 litres doté d'un couple très abondant autorisant une conduite très coulée. À une époque où la plupart des voitures n'étaient que des carrioles à châssis en bois et à roues de charrette propulsées par des moteurs rudimentaires à un ou deux cylindres, la seule vision d'une Rolls-Royce faisait frémir le bon peuple. Et à ces petites mécaniques capricieuses et fragiles, Rolls-Royce opposait un six cylindres remarquablement raffiné qui a permis à la marque anglaise de décrocher le titre de «meilleure voiture au monde», décerné par le Royal Automobile Club à l'issue d'une épreuve de fiabilité de 15 000 milles. À ce titre s'est ajouté aussi le surnom de «Silver Ghost» (fantôme d'argent), en référence à la magnifique carrosserie en aluminium poli et aux accessoires soigneusement nickelés de la voiture gagnante.

Au battage publicitaire qui a suivi cet événement, Charles Rolls a réussi, grâce à son flair pour une discipline encore sans nom - le marketing - à placer ses voitures auprès de la famille royale britannique, établissant ainsi l'image de la marque dans les milieux de l'aristocratie anglaise et de la haute société. Vedettes, têtes couronnées, riches industriels et autres maharajahs ont fait provision de ces «spectres», habillés par les meilleurs carrossiers de l'heure en limousines, en torpédos ou en cabriolets. Malgré son poids imposant, une Silver Ghost construite spécialement pour le sport automobile a réussi à s'imposer au Tourist Trophy et aux Alpine Trials en Autriche. Et pendant la Première Guerre mondiale, on a même vu un blindé monté sur châssis Rolls-Royce 40/50 HP.

Précisons que le flamboyant Charles Rolls est disparu en 1910 dans un écrasement d'avion. Il n'avait que 33 ans. Mais son associé a poursuivi son oeuvre en respectant fidèlement la mission qui consiste à concevoir et à construire des voitures d'un raffinement inégalé. Mais force est de constater que ce sont les succès mondains, sportifs et commerciaux de la 40/50 HP Silver Ghost, construite pendant 18 ans, jusqu'en 1925, qui ont forgé la réputation aujourd'hui centenaire de Rolls-Royce, une réputation d'excellence dont elle jouit encore sous la direction du nouveau patron, le très allemand BMW.

Prestigieuse diligence

La 40/50 HP Silver Ghost Open Drive Landaulet 1910 (son nom au complet) que vous voyez ici a été livrée à une certaine Miss M. D. Topham, de Londres, sous forme de cabriolet, par le carrossier A. Mulliner. Dans les années 50, le châssis a été restauré et on a installé une carrosserie authentique de type «landaulet» signée H. J. Mulliner. Quant à l'expression «open drive», elle qualifie la position découverte du chauffeur, protégé des éléments par le seul pare-brise vertical et la capote en toile, les deux portières étant réservées aux heureux occupants, à la manière des diligences de nos aïeux.

L'auguste voiture est passée ensuite aux mains de plusieurs collectionneurs, dont feu Millard Newman, fondateur floridien d'une remarquable collection de Silver Ghost. Il y a à peine quelques jours, le 19 janvier, la magnifique Rolls-Royce 1910, châssis numéro 1300, a changé de mains lors de la prestigieuse vente aux enchères que tient tous les ans la maison ontarienne RM Auctions au Arizona Biltmore Resort & Spa. En réalité, ce n'est pas une, mais trois Silver Ghost qui ont été vendues. Un heureux et fortuné collectionneur s'est ainsi offert une remarquable torpédo phaéton Silver Ghost 1921, habillée en alliage poli et qui fut spécialement construite pour Rolls-Royce of Bombay, pour le Salon de l'auto de Calcutta. La merveille argentée, rapidement happée par Sa Majesté le maharajah de Charkhari, a été découverte il y a quelques années en Inde, dans un état de conservation remarquable et affichant 10 000 milles au compteur!

RM Auctions proposait aussi un cabriolet Silver Ghost 1911 Roi des Belges. Non pas qu'il appartenait au roi des Belges, mais parce qu'il est doté d'une carrosserie dite «Roi des Belges» et signée Alford & Alder. Quant aux prix, même si ça fait bourgeois d'en parler, la Silver Ghost 1910 a été adjugée pour 435 000 $ (alors qu'elle était estimée à 600 000 $), la torpédo du maharajah, pour 465 000 $, tandis que la «Roi des Belges» est allée chercher 725 000 $.

Ah, j'allais oublier! Pourquoi le titre «Le 13 porte-bonheur»? Parce que la Silver Ghost est le 13e modèle de Rolls-Royce classé parmi les 100 voitures les plus marquantes du 20e siècle. En somme, le 13 chanceux.

Pour joindre notre chroniqueur : alain.raymond@lapresse.ca

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

DANS LE RÉTROVISEUR DE LA ROLLS-ROYCE 40/50 HP SILVER GHOST OPEN DRIVE LANDAULET 1910

Empattement / longueur, cm (po): 362 cm (142,5 po) / 457 (180)
Poids: 1400 kg
Moteur: 6 cyl. en ligne à soupapes latérales, 7,4 L, 48 ch à 1250 tr/min
Transmission: manuelle, 3 vitesses
Freins: tambours sur roues arrière
Vitesse de pointe: 0 km/h
Années de production des Silver Ghost: 1907 à 1925
Prix (1910): environ 7500$
Valeur (2007): 435 000$US

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

LA MÊME ANNÉE (1910):

» Création de l'Union d'Afrique du Sud.
» Fin de la monarchie au Portugal. Teofilio Braga devient le premier président de la nouvelle république.
» Début de la révolution mexicaine.
» Le Japon annexe formellement la Corée.
» La comète de Halley est photographiée pour la première fois.