Le fabricant américain de motos Harley-Davidson a ouvert vendredi sa première succursale en Inde, à Hyderabad, dans le sud du pays, avec l'intention d'en ouvrir d'autres dans un des pays les plus embouteillés du monde, a annoncé la compagnie américaine.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous espérons faire démarrer une nouvelle ère pour la moto», a affirmé Anoop Prakash, directeur exécutif de Harley-Davidson Inde, dans un communiqué.

La marque mythique américaine de motos espère ouvrir d'autres concessions d'ici la fin de l'année à New Delhi ou Bombay entre autres, selon M. Prakash.

L'Inde est le deuxième marché mondial de motos, mais il s'agit surtout d'engins de petite taille et bon marché, conçus pour se faufiler dans les rues encombrées des grandes villes, très éloignés des grosses Harley-Davidson.

Le premier prix de ces motos, déclinées en 12 modèles, démarre à 695 000 roupies (14 917$) et va jusqu'à 3,5 millions de roupies, selon la compagnie.

Fabriquées aux États-Unis, elles sont importées en Inde où elles doivent faire face à de lourds droits de douane.