Lancée en plein été, la deuxième génération du Honda HR-V se mesure toujours aux mêmes rivaux qui, eux, gagnent du terrain sur le premier de classe.

Publié le 15 août
Éric LeFrançois
Éric LeFrançois Collaboration spéciale

Mitsubishi RVR

À partir de 23 828 $

Le prix n’est pas le seul attrait du RVR face au HR-V. Il faut également tenir compte de sa garantie plus généreuse (5 ans de base et 10 ans sur le groupe motopropulseur). Deux éléments qui feront oublier à certains consommateurs la tristesse de son habitacle ou la vétusté de son ensemble moteur/boîte, lequel n’économise pas, lui non plus, le carburant dont on l’abreuve. Donc moins sophistiqué, moins « funny fun fun » (dixit Marc Labrèche) à conduire, le Mitsubishi n’a pas l’aura d’un Honda au moment de la revente. En revanche, il s’avère tout aussi fiable.

Subaru Crosstrek

PHOTO FOURNIE PAR SUBARU

Le Subaru Crosstrek

À partir de 24 995 $

La génération actuelle tire à sa fin, mais ne flageole pas sur ses (vieux) os pour autant. En fait, le Crosstrek demeure l’une des valeurs sûres de cette catégorie et pour l’heure l’un des rares à proposer une boîte manuelle. Contrairement au HR-V, non seulement le rouage intégral du Crosstrek est offert de série, mais en plus il a la particularité d’être à prise constante (lire constamment actif). En dépit de cette caractéristique, ce Subaru consomme légèrement moins d’essence que le HR-V et se révèle, de surcroît, plus doué sur les routes qui ne portent pas très bien leur nom. Pourquoi ? En raison d’une garde au sol supérieure et d’une suspension plus détendue.

Volkswagen Taos

PHOTOI FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

Le Volkswagen Taos

À partir de 26 695 $

Moins coûteux à acquérir que le HR-V, plus économique à la pompe, plus spacieux et offrant une garantie plus riche, le Taos ne manque pas d’atouts pour s’imposer. En revanche, sa plus grande sophistication technique (moteur suralimenté et boîte automatique à double embrayage sur les déclinaisons à quatre roues motrices) fait du Taos un véhicule nécessitant un entretien plus suivi. Et ultimement plus cher à réparer (hors garantie). Pas aussi futé que le HR-V sur le plan de l’aménagement intérieur, le Taos souffre aussi d’une présentation où la qualité des plastiques apparaît plus inégale.