Hyundai a récemment détaillé les prix de sa très attendue camionnette compacte Santa Cruz, qui cible une clientèle attirée par le compromis qu’elle propose entre un VUS et une camionnette traditionnelle.

Charles René
Charles René La Presse

En entrée, l’acheteur devra débourser 38 499 $ pour mettre la main sur ce nouveau modèle. C’est près de 13 000 $ de plus que le prix d’un concurrent qui arrivera bientôt dans cette arène, le Ford Maverick. Le Santa Cruz commande cependant une somme inférieure de 9000 $ si on le compare à une autre camionnette monocoque légèrement plus imposante, le Honda Ridgeline.

PHOTO FOURNIE PAR FORD

Le Ford Maverick 2022

Lorsque l’on dresse une comparaison directe entre le Santa Cruz et le Maverick, on constate que le Ford offre une proposition fort concurrentielle pour le prix avancé. Certes, il faut opter pour le moteur turbocompressé (quatre-cylindres de 2 L) pour bénéficier du rouage intégral et d’une meilleure capacité de remorquage (1815 kg), mais même en cochant cette option, il demeure beaucoup moins onéreux (28 400 $).

Le choix hybride le limite à cet égard (907 kg), mais diminue aussi énormément sa soif, alors que Ford estime sa consommation à 6,4 L/100 km en moyenne.

La boîte du Maverick est également légèrement plus longue que celle de la proposition coréenne, 1,37 m contre 1,32 m. Le Santa Cruz se reprend toutefois sur la capacité de remorquage, fixée à 2268 kg, identique à celle du Honda Ridgeline.

Chose certaine, cette nouvelle vague de camionnettes compactes plaira sans doute à une clientèle qui ne désire pas une camionnette pleine grandeur et qui veut bénéficier d’une caisse arrière de temps à autre pour trimbaler des objets plus lourds et encombrants.