L’idée n’est pas nouvelle. Ferrari l’a expérimentée avec la LaFerrari et, plus récemment, avec la SF90 ; Porsche, avec la 918 Spyder et McLaren, avec la P1. L’hybridification des supervoitures a démontré à quelques reprises son efficacité pour augmenter le potentiel de performance des moteurs thermiques. McLaren revient maintenant avec l’idée, mais avec une plus grande accessibilité.

Publié le 23 févr. 2021
Charles René
Charles René La Presse

PHOTO FOURNIE PAR MCLAREN

La McLaren Artura

Voici donc l’Artura, tout premier modèle du constructeur de Woking à être construit sur l’architecture MCLA composée, vous l’aurez deviné, de fibre de carbone. D’emblée, on joue de prudence dans l’évolution du design de cette supervoiture. Difficile, donc, de la dissocier à première vue de la 570S, l’ancien modèle d’entrée de gamme de McLaren. Ce n’est cependant pas problématique, vous en conviendrez. Elle demeure compacte et extrêmement bien proportionnée.

Exit le V8

Qu’à cela ne tienne, c’est réellement en coulisse que cette Artura se veut révolutionnaire pour McLaren. Embarquant une motorisation hybride enfichable capable de parcourir une trentaine de kilomètres, cette supervoiture abandonne le V8 biturbo si cher à la marque pour un tout nouveau moteur V6 de 3 L toujours placé au centre, à l’arrière.

PHOTO FOURNIE PAR MCLAREN

L’Artura disposera d’un système de chauffage et de climatisation électrique œuvrant indépendamment
du moteur thermique.

Il présente un angle prononcé de 120 degrés pour accueillir les deux turbocompresseurs au centre du V. De concert avec un moteur électrique logé dans la transmission à double embrayage (huit rapports), il produit 671 ch et un couple de 530 lb-pi distribué uniquement aux roues arrière.

L’Artura disposera également d’un système de chauffage et de climatisation électrique œuvrant indépendamment du moteur thermique. Une architecture Ethernet gérera le flux constant de données entre les divers organes mécaniques, ce qui diminuera de 25 % l’utilisation de câbles et, ainsi, le poids total du véhicule, en plus d’augmenter la vitesse de transfert.

PHOTO FOURNIE PAR MCLAREN

L’Artura pourra faire le 0-100 km/h en 3 s.

Malgré toutes ces avancées techniques, ce nouveau modèle sera tout de même léger, à 1498 kg, ce qui permettra un 0-100 km/h en 3 s et une vitesse maximale de 330 km/h.

Chez les concessionnaires dès le troisième trimestre de l’année à un prix de départ de 277 000 $.