La filiale sportive de Renault, l’illustre marque Alpine, a annoncé avoir scellé un partenariat avec la marque anglaise Lotus pour le développement d’une sportive entièrement électrique.

Charles René Charles René
La Presse

Ce nouveau modèle remplacera l’A110, une sportive poids plume biplace à moteur central arrière qui n’est pas proposée sur le marché nord-américain. Il sera intéressant de voir à quel point l’expertise des deux constructeurs en matière d’allègement des composantes permettra d’abaisser le poids de cette nouvelle création pour assurer un comportement routier réellement sportif.

Soulignons que les véhicules électriques sont, règle générale, plus lourds que leurs équivalents à moteurs thermiques en raison du poids important des batteries embarquées.

Alpine assurera la conception en parallèle d’une compacte électrique à hayon performante et d’un petit multisegment électrique également axé sur la performance. Le partenariat avec Lotus pourrait également toucher la course automobile, avec les équipes de Formule 1 et Formule E de la marque française.

Pour le moment, rien n’indique que Renault veuille assurer une diffusion nord-américaine de sa marque Alpine. Cela dit, on ne peut écarter le fait que cette sportive pourrait être proposée dans le portfolio de Lotus, une marque présente au Canada.