General Motors (GM) a profité de la tenue virtuelle du populaire Consumer Electronics Show (CES) pour lever légèrement le voile sur son avenir électrique, un imposant projet dont les investissements totaliseront 27 milliards US.

Charles René Charles René
La Presse

Maintenant doté d’un tout nouveau logo pour souligner cette transition graduelle, le géant américain s’est gardé de faire des dévoilements fracassants. On a plutôt eu droit à une mise en bouche parcellaire, dont un avant-goût du prochain porte-étendard électrique de Cadillac.

La Celestiq, une berline de grand luxe annoncée en 2020, sera l’ambassadrice de la gamme électrique de la marque de luxe de GM. En partie assemblée à la main et basée sur la plateforme électrique modulaire Ultium, elle concurrencera les Tesla Model S, Mercedes-Benz EQS et BMW Série 7 électrique avec un rouage intégral pourvu de deux moteurs électriques.

Au CES, Cadillac a présenté certaines de ses caractéristiques. Ainsi, son toit en verre pourra se teinter sur commande et de manière individuelle à chaque passager. Elle disposera également de quatre roues directionnelles, une prouesse technique qui sera introduite par le GMC Hummer. Finalement, son système multimédia sera étalé sur l’entièreté de la planche de bord.

Pas d’informations pour le moment sur l’aspect technique de cette nouvelle berline dont le prix devrait allègrement dépasser les 100 000 $. On sait cependant que l’aspect immensément flexible de sa plateforme, qui peut accueillir des batteries d’une capacité maximale de 200 kWh, permettra d’assurer une bonne autonomie pour concurrencer de manière légitime Tesla.

Une nouvelle Bolt le mois prochain

PHOTO FOURNIE PAR CHEVROLET

Vue partielle de la planche de bord de la prochaine Chevrolet Bolt EUV

GM a en outre confirmé que la prochaine génération de la Chevrolet Bolt sera dévoilée le mois prochain en parallèle d’une nouvelle livrée surélevée nommée Bolt EUV. Encore là, on ne sait a priori rien sur la fiche technique de ce modèle d’entrée de gamme électrique fort important.

On précise cependant que la Bolt sera le premier modèle de Chevrolet à recevoir le système de conduite semi-autonome Super Cruise introduit par Cadillac. Cela permettra de démocratiser cet attirail technique, qui, encore là, vise Tesla de front.

PHOTO FOURNIE PAR CHEVROLET

La silhouette de la Chevrolet Bolt EUV

Une première photo de la planche de bord de cette nouvelle Bolt suggère par ailleurs une autonomie de 277 miles (445 km) lorsque la batterie est à environ 80 % de charge. Il faut prendre cette donnée avec un grain de sel, mais cela indique que cette nouvelle venue vise une nette amélioration à ce chapitre en comparaison à la première génération du modèle.