La nouvelle ne surprendra personne, mais est tout de même forte en signification. Fiat a décidé d’abandonner deux de ses trois modèles destinés au marché nord-américain. Ainsi, les Fiat 124 Spider et 500L ne seront plus offerts chez les concessionnaires FCA (Fiat Chrysler Automobiles) après l’année-modèle 2020.

Charles René Charles René
La Presse

La décision est directement tributaire des ventes faméliques de la marque. De juillet à septembre, période du dernier bilan des ventes communiqué par FCA, 11 exemplaires du 500L et 144 Fiat 124 Spider ont été vendus.

PHOTO FOURNIE PAR FIAT

La Fiat 500L

Des deux, la 124 Spider sera sans doute la plus regrettée. Le roadster assemblé à Hiroshima, au Japon, aux côtés des Mazda MX-5, est sans doute le meilleur produit que Fiat a offert depuis son retour au Canada. Son physique séduisant et sa motorisation turbocompressée donnaient un caractère différent à la recette de base, qui était essentiellement apprêtée par Mazda sur une magnifique plateforme à propulsion.

La 500L, quant à elle, n’aura fait que passer. Lancée en 2013 pour élargir l’empreinte de la marque italienne sur notre marché, elle a souffert d’une exécution, disons, discutable. L’arrivée de la 500X en 2015 aura forcé à remettre encore plus en question la légitimité du modèle.

Avec la fusion annoncée avec PSA qui sera officialisée au début de 2021 sous le nom de Stellantis, il sera intéressant de voir comment évoluera le volet compact de FCA en Amérique du Nord. Chose certaine, ce nouveau géant aura nettement plus de moyens pour assurer une meilleure concurrence aux constructeurs japonais.