Quelques semaines après le dévoilement de la version électrique du Ford Transit, Mercedes-Benz affirme vouloir lancer à ses trousses son fourgon Sprinter doté d’un moteur électrique.

Charles René Charles René
La Presse

Le constructeur allemand s’affaire au développement d’une nouvelle plateforme conçue spécifiquement pour le mandat, un investissement de 350 millions d’euros (540 millions de dollars). Rappelons que la marque offre actuellement une version électrique de son Sprinter sur le marché européen.

Avec seulement 114 ch et une autonomie estimée entre 120 et 180 km selon le cycle de mesure européen, qui est plutôt optimiste, on le juge sans doute pas assez concurrentiel pour le marché nord-américain.

Mercedes-Benz affirme vouloir miser sur l’aspect compact des composantes toutes intégrées au châssis pour assurer l’aspect personnalisable du modèle destiné à des applications commerciales. Un moteur électrique placé à l’arrière se chargera de mouvoir le tout, avec, en appui, un choix de trois batteries. Automotive News avance pour sa part que le véhicule sera lancé en 2023.

Alors que de nombreuses entreprises cherchent à diminuer leur empreinte carbone, le marché du fourgon électrique est florissant. Le géant Amazon a entre autres annoncé en 2019 avoir commandé 100 000 fourgons électriques au jeune constructeur Rivian.