Le Titan n’a jamais rien bousculé sur son passage. Malheureusement, les transformations apportées cette année n’y changeront rien. Ce n’est pas que le Titan soit mauvais. L’offre de Nissan apparaît trop limitée pour déboulonner les F-150, Silverado, Sierra et Ram de leur piédestal. Voyons trois concurrents dans ce segment très dur.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Ford F-150

PHOTO FOURNIE PAR FORD MOTOR CO.

Le tout nouveau F-150

Prix : à partir de 30 339 $ (modèle 2020 actuel)

Mauvaise nouvelle pour Nissan, Ford actualise son F-150 (notre photo). La nouvelle mouture – 14e de la lignée – descendra dans la rue à l’automne. Son catalogue comportera pas moins de six motorisations dont une hybride (essence-électrique) capable, selon ses concepteurs, de parcourir plus de 1100 kilomètres avec un plein de carburant. Toutes ces mécaniques s’arrimeront à une boîte automatique à 10 rapports. Outre la variété de son offre (moteurs, cabines, bennes) par rapport au Titan, le F-150 avance plusieurs innovations susceptibles de plaire, surtout aux consommateurs qui en feront leur compagnon de travail.

Ram 1500

PHOTO FOURNIE PAR GROUPE FCA

Le Ram 1500 se révèle plus fonctionnel, plus dynamique que le Titan et surtout plus confortable.

Prix : 40 195 $

Tout comme le F-150, le Ram 1500 représente un véritable supplice pour un consommateur hésitant tant il y a de choix à faire. De ce point de vue, l’acquisition d’un Titan apparaît beaucoup plus simple, Nissan se limitant à offrir une configuration unique correspondant aux besoins de la majorité des acheteurs. Qu’à cela ne tienne, peu importe la livrée retenue, le Ram 1500 se révèle tout de même plus fonctionnel, plus dynamique que le Titan et surtout plus confortable, qu’on lui attelle ou non une charge. Quant à la consommation, à cylindrée égale, celle du Ram s’avère légèrement plus élevée.

Toyota Tundra

PHOTO FOURNIE PAR TOYOTA

Le Toyota Tundra dans sa version TRD

Prix : à partir de 40 650 $

Doyen de la catégorie, le Tundra ne flageole pas sur ses vieux os pour autant. Bon an, mal an, Toyota dépoussière certains éléments, additionne les déclinaisons comme en fait foi cette version TRD (notre photo). Cela ne le rend pas forcément plus concurrentiel. À ce chapitre et à configuration égale, le Titan fait mieux en proposant une liste d’accessoires plus étoffée, une garantie plus attrayante. En outre, le Titan consomme moins, s’avère plus confortable (position de conduite comprise), plus spacieux et plus silencieux que le Toyota. Sans être aussi complexe que l’offre des constructeurs américains, le Tundra compte tout de même plusieurs configurations de cabine et une plus grande capacité de remorquage.