(Francfort) Le géant de l’automobile Volkswagen va reprendre tout son personnel dans toutes ses usines allemandes à partir du 1er juillet, au moment où l’économie redémarre après la pandémie de nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

Ces usines d’où sortent des véhicules particuliers et commerciaux ainsi que des composants « prévoient de mettre fin au chômage partiel […] à partir du 1er juillet jusqu’à nouvel ordre », indique le groupe dans un communiqué.

Le constructeur de la Golf explique que « l’ouverture des concessions automobiles et les promotions offertes sur les ventes » ont eu un effet positif sur les commandes.

80 000 employés touchés en mars

Environ 80 000 salariés en Allemagne avaient été placés en chômage partiel en mars et ils étaient encore « 20 000 dernièrement » à l’être, a indiqué une porte-parole à l’AFP.  

Les usines allemandes de la marque Volkswagen sont pour l’heure utilisées « entre 75 et 95 % » de leur capacité par rapport au niveau de production d’avant le début de la pandémie du coronavirus, ajoute le communiqué.

Cependant, « il reste difficile d’évaluer l’évolution de la situation », et le groupe se dit « prêt à réagir selon les besoins », déclare Arne Meiswinkel, responsable chez VW.

Chez le concurrent BMW, encore 4000 employés se trouvent en chômage partiel en juin, contre plus de 30 000 en avril et en mai, a indiqué une porte-parole.