Pour s’imposer dans un marché aussi saturé et éclaté que l’automobile, un constructeur doit viser une cible bien précise avec des produits très particuliers. Le C-HR est l’un de ces modèles qui s’adressent à une clientèle pour qui le paraître l’emporte sur l’être. Voyons quelques concurrents.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Kia Soul

PHOTO FOURNIE PAR KIA

Kia Soul GT-Line

Prix : à partir de 21 195 $

Tout comme le C-HR, le Soul ne ressemble à rien d’autre. Toujours aussi atypique, la seconde génération apparue à la fin de l’été dernier conserve les attributs qui ont jusqu’ici fait le succès de ce modèle, à savoir sa polyvalence. Face au C-HR, le Soul se révèle plus silencieux sur les longs trajets et mieux suspendu pour affronter les imperfections de la chaussée. En outre, le Soul procure plus d’espace à ses occupants et à leurs bagages. Aussi, la présentation intérieure est plus moderne et plus valorisante. Enfin, le Soul est le seul représentant de cette catégorie à proposer une déclinaison entièrement électrique.

Hyundai Venue

PHOTO FOURNIE PAR HYUNDAI

Hyundai Venue

Prix : à partir de 17 099 $

Fort du succès remporté par le Kona, Hyundai lance un autre utilitaire de poche dans la mêlée : le Venue. Ce dernier, au même titre que le C-HR, compte sur ses seules roues avant pour l’entraîner. En dépit de ses dimensions extérieures plus modestes, le Venue se révèle presque aussi spacieux que le Toyota. Plus léger que ce dernier, le Venue parvient en dépit d’un déficit de 23 chevaux à signer des performances très comparables à celles du C-HR et à consommer moins d’essence. Mais là s’arrête l’ascendant du Venue sur le C-HR. Ce dernier se révèle plus agréable à conduire sur de longues distances, à défaut de s’avérer aussi agile en milieu urbain.

Nissan Kicks

PHOTO FOURNIE PAR NISSAN

Nissan Kicks

Prix : à partir de 19 398 $

Sur papier, le Kicks ne beurre pas très épais face au C-HR. Et pourtant, malgré ses 125 chevaux, le Nissan se révèle nettement plus vif que son rival japonais. Ce dernier, il est vrai, pèse quelque 280 kilogrammes de plus. En outre, le Kicks offre plus d’espace habitable et utilitaire que le C-HR, et il procure une meilleure visibilité. En contrepartie, le Nissan repose sur un châssis moins rigide et des suspensions qui encaissent plus difficilement les chaussées déformées. Il se révèle plus bruyant et aussi moins soigné dans sa présentation générale.