Voila un autre modèle qui s'avère inutile au sein de la vaste gamme du constructeur japonais.

Publié le 9 janv. 2008
Jacques Deshaies

La Solara n'obtient qu'un succès relatif avec sa version cabriolet. Il faut constater que les versions coupé ne font pas l'unanimité chez tous les fabricants. La Honda Accord, par exemple, se vend bien tout comme la BMW série 3. Ce n'est pas le cas de la Solara qui souffre d'un manque flagrant de personnalité.

 

Elle est bien anonyme cette voiture. Sa partie avant semble s'être affaissée par manque de soutien, tandis que l'arrière est d'une tristesse désarmante. Le département design du constructeur n'a pas là de quoi se vanter. C'est d'ailleurs une des raisons qui justifient ses insuccès jusqu'à présent sur le marché. Pourquoi ne pas concevoir tout simplement une version deux portières de l'actuelle Camry ? Pourtant, la Solara n'a pas que des défauts. Son habitacle est de bon goût avec un tableau de bord en T à deux niveaux, entrecoupé d'une bande de bois qui offre un ensemble agréable au premier coup d'œil. Tous ces éléments sont assemblés avec soin, avec des matériaux de qualité. Les sièges sont très confortables avec un choix multiple de positions. Les places arrière sont limitées dans la version coupe, tandis que pour la version cabriolet, elles sont symboliques, compte tenu de l'espace réquisitionné par la capote une fois rabattue. On aurait dû fournir autant d'efforts pour son allure extérieure.

 

Le moteur six cylindres de 3,3 litres nous semble beaucoup plus approprié à cette voiture que le quatre cylindres de 2,4 litres, qui se débrouille quand même bien avec ses 157 chevaux. Mais le V6 et ses 225 chevaux est mieux adapté au choix des amateurs de ce type de voiture. Dans les deux cas, une seule boîte de vitesse est offerte, une automatique à cinq rapports. La Solara est rigide et offre une belle douceur de roulement, mais n'a rien d'exaltant en ce qui concerne l'agrément de conduite.

 

Malgré ses succès ailleurs, Toyota n'a pas réussi à faire de la Solara une voiture intéressante à regarder et amusante à conduire. À vos devoirs messieurs, sinon il sera peut-être préférable de la retirer du catalogue.