La voiture compacte de Subaru, l'Impreza, a été révisée esthétiquement l'an dernier, tout comme la WRX, sa contrepartie à vocation sportive.

Publié le 9 janv. 2008
Alain McKenna

En attendant une refonte complète en 2008, elle demeure relativement inchangée cette année, sa formule étant de toute façon la même depuis la seconde moitié des années 90 : une petite voiture amusante, inspirante et un peu plus sécuritaire, grâce à sa traction intégrale.

 

Ajoutez à cela un moteur turbo et vous obtenez une WRX qui n'a pas peur d'affronter les sentiers dignes des plus grands rallyes automobiles de ce monde. Les accessoires de sécurité plus nombreux depuis l'an dernier en font probablement la voiture de rallye du débutant.

 

La boîte manuelle de série est assortie de la traction intégrale sur tous les modèles, autant la berline que la petite familiale ou l'édition Outback, qui prend des airs de mini-VUS. Des freins à disque avec antiblocage sont aussi de série partout, une caractéristique plutôt rare dans ce créneau de marché.

 

Les modèles WRX ont droit à un puissant moteur turbo de 230 chevaux, des roues de 17 pouces, une suspension et des freins plus performants, ainsi que la traditionnelle prise d'air sur le capot. Le comportement routier de la WRX est nettement plus sportif que l'Impreza : son accélération est franche, le turbo génère un léger effet de couple, mais la direction et les freins sont rassurants.

 

Pour les véritables maniaques, la WRX STi, une version sport de la version sport (vous avez bien lu), est aussi disponible. Sa mécanique est encore plus profondément transformée et il en résulte une voiture au comportement presque désagréable qui ne plaira qu'aux anciens pilotes de rallye qui ne voient pas d'autre façon de conduire qu'en étant continuellement en dérapage contrôlé.

 

La berline est chouette, mais la familiale l'est davantage : hormis l'esthétique étrange de Subaru, ses caractéristiques la distinguent réellement de ses rivales de même catégorie. Son prix élevé est moins attrayant, mais pour les propriétaires de VUS soucieux de leur consommation d'essence, passer d'un petit VUS à une Impreza n'a rien d'une baisse de statut. Ce serait plutôt l'inverse.