Au Québec, le débat sur l'augmentation de la vitesse sur les autoroutes revient périodiquement; l'Allemagne, où il n'y a pas de limite de vitesse sur les autoroutes, envisage toutefois d'en imposer.

Ludovic Hirtzmann, Collaboration Spéciale LA PRESSE

Le reste de la planète roule parfois à de folles vitesses.

Allemagne

«Tu respecteras les limites de vitesse... La voiture ne doit pas être pour toi une expression de puissance et de domination, ni une occasion de péché.» C'est ce que préconisent les 10 commandements de l'automobiliste, rédigés par le Vatican cet été. Ces commandements sont largement ignorés en Allemagne, où la vitesse est reine. Le Parti social-démocrate, membre de la coalition gouvernementale allemande, a proposé, fin octobre, de limiter la vitesse sur les autoroutes pour lutter contre la pollution.

La déclaration de la chancelière Angela Merkel à la chaîne de télévision allemande ZDF devrait faire plaisir aux fous du volant: «Plutôt que de limiter à 130 km/h la vitesse sur les autoroutes, il importe de trouver des solutions contre les embouteillages, au moins aussi polluants que la vitesse en voiture.»

Comme le souligne le quotidien britannique The Guardian dans un récent article, l'absence de limite de vitesse sur les autoroutes en Allemagne y attire même les touristes: «Les Britanniques viennent en fin de semaine pour y faire des rallyes, alors que les touristes chinois viennent pour des voyages organisés sur les autoroutes.» C'est dit.

Grande-Bretagne

On est bien loin du Locomotive Act, la première limite de vitesse imposée en Grande-Bretagne en 1861 (pour des véhicules à vapeur...), qui était alors de 16 km/h sur route et de 8 km/h en ville.

États-Unis

Chez nos voisins du Sud, la vitesse sur les «Interstate Highways» varie d'un État à l'autre. L'Arizona, le Colorado, l'Utah et le Wyoming autorisent 75 mi/h (120 km/h), mais Hawaï impose une limite de 60 mi/h. Au plus fort de la crise pétrolière de 1974, le président Nixon avait même imposé une limite de 55 mi/h sur les autoroutes.

Afrique du Sud

En Afrique du Sud, où règne la conduite à droite, les automobilistes ne doivent pas dépasser 120 km/h sur les autoroutes et 100 km/h sur les routes ordinaires.

Albanie, Japon et Cuba

Sur son intéressant site web, le Touring Club suisse recense la vitesse autorisée dans près de 200 pays. Le lecteur y apprend qu'en Albanie, le conducteur qui a attaché une remorque à sa voiture ne pourra pas dépasser 50 km/h et ce, sur toutes les routes.

 

Tout aussi surprenant, le Touring Club suisse révèle qu'au Japon, alors que la limite de vitesse autorisée sur les autoroutes est de 120 km/h, elle n'est plus que de 60 km/h sur les routes ou de 40 km/h à Tokyo.

À Cuba, si la limite permise est de 90 km/h sur route et 60 km/h à l'approche des écoles, mieux vaut rouler au pas pour éviter les collisions.

France

Chez nos cousins français, à l'instar de certains de nos ministres, les politiciens préfèrent la vitesse. Suivi par le magazine Auto-Hebdo en avril 2007, le chef de l'extrême droite Jean Marie Le Pen roulait à 185 km/h sur une autoroute limitée à 130 km/h; pour sa part, le chauffeur de Nicolas Sarkozy filait à 130 km/h dans une zone de 70 km/h.

Enfin, preuve que la vitesse n'a pas de couleur politique, lors de son voyage au Québec en septembre dernier, le convoi de Ségolène Royal a roulé de manière constante à plus de 140 km/h entre Québec et Montmagny, comme a pu le constater La Presse. La police n'était pas vraiment là...