General Motors a dévoilé mardi à Détroit la version industrielle de sa première voiture citadine hybride, la Chevrolet Volt, le jour où le groupe a fêté ses cent ans.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«La Volt est un symbole de l'engagement fort de GM pour l'avenir», a déclaré le PDG de GM, Rick Wagoner, estimant que le modèle était «précisément le type d'innovation technologique dont notre industrie a besoin pour répondre aux défis énergétiques et environnementaux d'aujourd'hui et de demain».La production devrait commencer fin 2010 aux États-Unis, GM négociant actuellement des aides gouvernementales pour cette voiture peu polluante, a précisé le groupe dans un communiqué.

Le prototype de la Volt avait été dévoilé au salon automobile de Détroit en janvier 2007.

Contrairement à d'autres voitures hybrides, la Volt roule entièrement à l'électricité. Sur les 60 premiers kilomètres environ, sa batterie lithium-ion suffit. L'électricité est ensuite produite par un moteur à l'éthanol (E85).

La batterie se recharge en moins de trois heures sur du courant à 240 V, et environ huit heures sur 120 V. Selon les estimations du constructeur, le coût est de moins de 2 cents par mile (1,6 km), contre 12 cents pour une voiture roulant à l'essence.

Par rapport au prototype, GM dit avoir diminué la consommation en produisant «l'un des véhicules les plus aérodynamiques dans l'histoire de GM».

General Motors a fêté mardi ses 100 ans, après avoir été fondé le 16 septembre 1908 à Flint, dans le Michigan. Le groupe, qui produit entre autres les Buick, Cadillac ou Chevrolet, a perdu au premier semestre sa place de numéro un mondial, au profit du japonais Toyota.