L'association toute récente de Communauto et de la STM, la Société de transport de Montréal, devrait fortement contribuer au désengorgement des villes.

Ludovic Hirtzmann, Collaboration Spéciale LA PRESSE

Moyennant la bagatelle de 5$ mensuels supplémentaires, les Montréalais titulaires d'une CAM, la carte autobus métro, pourront bénéficier des services de Communauto sans devoir pour autant payer les frais d'adhésion que demande d'ordinaire le système d'auto-partage.

Les consommateurs économisent ainsi 500$ de frais de dépôt remboursables ainsi que la formule d'abonnement mensuel de 35 $. Les utilisateurs du métro doivent cependant s'engager à acheter leurs CAM pendant 12 mois consécutifs.

Lors du dévoilement de l'initiative «Duo auto + bus», le PDG de Communauto, Benoît Robert, a déclaré y voir «une excellente façon de fidéliser la clientèle du transport en commun qui trouve ainsi une raison de plus pour se procurer des laissez-passer à l'année».

Le PDG de la STM, Claude Trudel, souvent critiqué pour les importantes hausses de la CAM ces dernières années, a estimé que «la formule de l'auto-partage complète bien l'offre du transport en commun car elle répond à la fois aux besoins de notre clientèle en matière de déplacements et contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre».

Si l'objectif de la STM est de fidéliser ses usagers, celui de l'entreprise d'auto-partage est de gagner de nouveaux clients. En revanche, on peut se demander si certains clients actuels de Communauto ne seront pas tentés de se désabonner pour adhérer à la formule Duo auto + bus, moins coûteuse. Selon Communauto, l'offre de 5$ par mois est promotionnelle jusqu'au 15 juillet. À compter de cette date, les adhérents débourseront 8$ mensuels. Mais, pour une fois, les utilisateurs de la CAM en auront pour leur argent.

En savoir plus

Société de transport de Montréal

www.stm.info

Communauto - Le Duo auto + bus

STM Communauto

www.communauto.com/auto_bus_STM.html