> Un film à conseiller

Marc Cassivi LA PRESSE

> Un film à conseiller

Toy Story 3 de Lee Unkrich, du bonbon de film d'animation. Le meilleur de la trilogie à mon sens. Avec de l'action, de l'humour et bien de l'émotion. Un film qui convient à un auditoire très large (enfants en bas âge comme adolescents ou adultes) et fait même plaisir à «entendre», si votre lecteur de DVD n'est pas muni d'écouteurs.

> Un film à déconseiller

Si votre lecteur DVD n'est justement pas muni d'écouteurs, et que vos enfants sont en bas âge, évitez des films avec des personnages aux voix irritantes. Celle de Mickey Mouse, en version française, dans Choo-Choo Express, par exemple...

> Un album à conseiller

Philippe Katerine, de Philippe Katerine. Un album, comme on dit chez nous, de «bonne humeur». Des chansons courtes, drôles et subversives, certaines aux mélodies irrésistibles (comme La banane ou Cette mélodie). C'est parfois cru (J'aime tes fesses, La reine d'Angleterre), très politiquement incorrect, mais les enfants adorent ça. Et les parents aussi.

> Un album à déconseiller

N'importe quel album inspiré du personnage de Caillou. Pour la même raison que je déconseille les films de Mickey Mouse. Cette voix... Comme des ongles grafignant une ardoise.

> Un truc

Varier les activités. Laisser chacun choisir à tour de rôle un album ou un film. Et traîner un sac à surprises (collations, petits jeux, cahiers à colorier), pour faire patienter ces jeunes enfants qui, dès la traversée du pont Champlain, commencent à se plaindre: «Est-ce qu'on est arrivés?» Non, mon chéri, Brossard, ce n'est pas la Caroline-du-Nord...

> Un souvenir mémorable...

En prévision de notre dernier voyage en voiture à New York avec notre plus vieux, au printemps, Fiston, 7 ans, a choisi les films pour la route à la bibliothèque du coin. Mais plutôt que d'emprunter un Shrek ou La guerre des tuques, il a choisi trois matchs du Canadien de Montréal. Le premier datait de 1960, avec son idole Maurice Richard, le deuxième était le dernier match du Canadien au Forum, en 1996, et le dernier, un match de 2008 contre les Rangers de New York, où le CH, perdant 5-0, a fini par gagner. Fiston les a tous regardés, de la première à la dernière minute. Sans se douter que certains le compareraient à Elvis Gratton, qu'il ne connaît pas de toute façon.