Avec la hausse des prix de l'essence et le discours environnementaliste qui dénonce les véhicules énergivores, il faut avouer qu'il n'est pas facile de porter l'étiquette de véhicule utilitaire sport.

Jean-François Guay, Collaboration Spéciale LA PRESSE

Parlez-en au GMC Envoy et à ses cousins, le Chevrolet Trailblazer et les défunts Buick Rainier (2004-2007) et Oldsmobile Bravada (2002-2004)! On présente ces VUS comme étant démodés face aux nouveaux multisegments que sont les GMC Acadia, Buick Enclave et Saturn Outlook. Et pourtant, les Envoy et Trailblazer ont beaucoup à offrir à ceux qui en ont réellement besoin.

Si l'on oublie le prix de vente des modèles neufs qui semble grossièrement exagéré, il est possible de faire une bonne affaire en optant pour un Envoy ou un Trailblazer d'occasion. Qui plus est, il est aisé de négocier à la baisse en faisant valoir au vendeur que la hausse prévisible du baril de pétrole ne fera que diminuer ses chances d'obtenir le prix désiré pour un véhicule aussi glouton.

Même si le moteur à six cylindres en ligne de 4,2 litres de l'Envoy (et ses cousins) consomme, en théorie, plus que le V6 de 3,6 litres de l'Acadia. L'Envoy n'est pas dépourvu de qualité pour autant. Si son style paraît vieillot par rapport à son jeune frère Acadia, il faut savoir que l'Envoy peut se targuer d'être un vrai VUS avec son robuste châssis en échelle, sa boîte de transfert à deux gammes de vitesses (HI et LO), et son mode de propulsion arrière.

Ainsi, l'Envoy peut remorquer une charge de 2586 kilos alors que l'Acadia (à mode traction ou intégrale) tire un poids maximal de 2041 kilos. Avec le V8 de 5,3 litres optionnel (de série dans le Denali) ou le V8 de 6 litres du Trailblazer SS, la capacité de remorquage s'élève à 2994 kilos. Cela peut s'avérer extrêmement utile en région montagneuse quand le véhicule est chargé à pleine capacité. Peu importe la motorisation, le choix de la transmission se limitait à une automatique à quatre rapports.

Comme l'Acadia et ses cousins Enclave et Outlook, le modèle XT à empattement allongé (+ 40 cm) des Envoy et Trailblazer pouvait accueillir jusqu'à sept passagers grâce à une troisième rangée de sièges.

Compte tenu de la vocation de ces véhicules, il est impératif avant d'acheter de faire vérifier le groupe motopropulseur, la suspension, la direction et les freins. Par ailleurs, si la qualité d'assemblage était déficiente en 2002 et 2003, celle-ci a fait des progrès au cours des années subséquentes. En terminant, méfiez-vous des véhicules volés ou reconstruits avec des pièces recelées!