Ce qui ressemblait au départ en 2005 à une grande opération de promotion est devenu l’une des meilleures équipes de la F1, avec notamment quatre titres consécutifs entre 2010 et 2013.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Après quelques saisons en retrait par rapport à Mercedes et à Ferrari, Red Bull espère que sa collaboration avec Honda permettra de retourner au sommet de la hiérarchie. Déjà, cette saison, les résultats surpassent toutes les attentes.

LA VOITURE

Red Bull RB15 — Moteur Honda RA619H

PHOTO GONZALO FUENTES, REUTERS

Le pilote français Pierre Gasly au volant de la Red Bull RB15 lors des essais du GP de Monaco.

La Red Bull RB15 est encore à la base le meilleur châssis du plateau, avec celui de la Mercedes W10, et ses qualités aérodynamiques lui permettent d’être compétitif sur tous les circuits. Désormais équipée d’un moteur Honda en gros progrès, la voiture a bénéficié d’une étonnante fiabilité jusqu’ici cette saison, mais tout le monde croise un peu les doigts chez Red Bull et Honda.

LES PATRONS

Christian Horner et Adrian Newey

PHOTO ANDREJ ISAKOVIC, AFP

Le patron de l'écurie Red Bull Christian Horner.

Le succès de Red Bull repose beaucoup sur la collaboration de deux hommes : le directeur général Christian Horner et le concepteur Adrian Newey. Avec l’appui du fondateur de Red Bull, Dietrich Mateschitz, le premier a réussi à monter une équipe capable de rivaliser avec celles de grands constructeurs comme Mercedes ou Ferrari, alors que le second conçoit chaque année des voitures exceptionnelles qui exploitent au maximum chaque zone grise des règlements.

RED BULL EN BREF

Débuts en F1 : 2005

Usine : Milton Keynes, en Grande-Bretagne

Ressources : plus de 600 employés et un budget annuel d’environ 500 millions

Titres constructeurs : 4

Titres pilotes : 4 (Sebastian Vettel, 2010-2013)

271 Grands Prix

59 victoires

163 podiums

60 positions de tête