La priorité appartient aux piétons et aux cyclistes! L'article 349 du Code de la sécurité routière est on ne peut plus clair: l'automobiliste ou le cycliste qui fait un virage à une intersection doit laisser la priorité aux piétons et aux cyclistes qui traversent la chaussée. Ainsi, le cycliste qui continue son chemin droit devant a priorité sur les automobilistes et les cyclistes qui souhaitent faire un virage à droite.

CAA-Québec LA PRESSE

Et si le cycliste fait un virage à gauche, il doit, toujours selon le Code, céder le passage à tout véhicule qui circule en sens inverse et s'assurer qu'il n'y a aucun danger à réaliser cette manoeuvre. Selon CAA-Québec, un cycliste a avantage également à réaliser cette manoeuvre en demeurant à l'extrême droite de la chaussée, c'est-à-dire à traverser l'intersection en ligne droite, puis à réaliser un virage à gauche. Il s'agit d'une méthode très sécuritaire, surtout à un carrefour de grande affluence.

Dans le même ordre d'idées, automobilistes et cyclistes doivent s'assurer que le virage à droite au feu rouge est autorisé et sécuritaire avant de l'exécuter. Le virage à droite au feu rouge n'est pas autorisé à toutes les intersections d'une municipalité où la manoeuvre est permise et il est strictement interdit dans l'île de Montréal.

Attention aux angles morts et aux portières!

Automobilistes, n'oubliez pas de vérifier les angles morts du véhicule lors d'un virage et assurez-vous que la voie où vous voulez vous engager est complètement sécuritaire, car en se déplaçant plus rapidement que les piétons et très près des véhicules, les cyclistes sont moins visibles.

De plus, une attention particulière doit être portée à l'ouverture soudaine de portières et aux autres imprévus pouvant survenir en milieu urbain.

Il est donc recommandé aux cyclistes qui roulent à proximité d'automobiles garées sur la chaussée de conserver une distance raisonnable, au moins un mètre, entre les véhicules et eux.

Il faut demeurer extrêmement vigilant et anticiper les gestes des autres usagers de la route.

Le langage des signes, vous connaissez?

Lors d'un virage à droite, le cycliste doit étendre complètement le bras droit ou plier l'avant-bras gauche en pointant la main vers le haut pour montrer son intention de tourner. Toutefois, une proposition contenue dans l'actuel projet de loi 71 modifiant le Code de la sécurité routière suggère l'abandon de la seconde manoeuvre.

Le bras gauche étendu indique l'intention de tourner à gauche alors que l'avant-bras gauche plié avec la main pointant vers le bas signifie un arrêt. Il est donc impératif de maintenir un contact visuel avec le cycliste afin de comprendre ses intentions.

Pour en apprendre davantage sur le partage de la route, consultez les nouvelles sur caaquebec.com.