Plus de 10 000 consommateurs ont réservé une Nissan Leaf au Japon et aux États-Unis et, bien que la voiture tout-électrique ne sera lancée au Canada qu'à l'automne 2011, Nissan Canada a mis en ligne jeudi un site internet destiné aux acheteurs canadiens.

Denis Arcand LA PRESSE

Le site de Nissan Canada est bien plus sommaire que la version en ligne aux États-Unis, où la Leaf sera lancée avant la fin de 2010. Le site canadien se contente d'offrir des informations générales sur la voiture. Ce n'est pas sans intérêt, mais comparé au site américain, il manque de viande. «C'est le reflet des calendriers de mise en marché, qui sont décalés», explique Didier Marsaud, le patron des communications chez Nissan Canada. Le site canadien sera graduellement enrichi au fur et à mesure qu'approchera le lancement canadien.

 

Par contre, la méthode d'acquisition décrite dans le site américain sera essentiellement la même au Canada, explique M. Marsaud.

 

Un processus en quatre étapes

 

Car acheter une auto électrique n'est pas comme acheter une auto ordinaire. Cela implique des changements à la maison: il faut faire installer une prise électrique de 220V à l'extérieur, à l'épreuve ou à l'abri des intempéries. L'achat d'une Leaf au Canada comprendra les mêmes quatre étapes qu'aux États-Unis: 1) Réserver sur le site internet (cette fonction n'apparaît pas encore sur le site canadien); 2) Planifier l'installation électrique; sur le site de Nissan, le client pourra planifier la visite d'un électricien qui examinera la maison et son installation électrique pour trouver le bon endroit et la meilleure façon d'installer le dispositif de charge de la Leaf; 3) Faire installer le chargeur par l'électricien; 4) Choisir un concessionnaire et passer la commande.

 

Le site américain ne donne pas de détails sur les cruciales étapes 2 et 3, mais comme Nissan n'a probablement pas envie que la Leaf soit associée à des incendies causés par des installations de bricoleurs, on insistera sûrement sur le recours à des électriciens accrédités.

 

M. Marsaud a indiqué que les particularités canadiennes (y compris le coût pour l'acheteur) de l'installation électrique à la maison sont en cours d'élaboration chez Nissan Canada. Mais il n'y a pas 100 façons de faire et, grosso modo, toutes les étapes du processus d'achat devraient ressembler à ce qui se passe aux États-Unis.

 

Dans quelques mois, sur le site canadien de Nissan, on devrait voir apparaître la fonction de réservation comparable à celle du site de Nissan USA, a dit M. Marsaud. La semaine dernière, les clients pouvaient s'inscrire sur une liste prioritaire, au coût de 99 $, remboursables si le client change d'avis. Selon Didier Marsaud, de Nissan Canada, le prix devrait être comparable et les modalités aussi, mais là encore, ce n'est pas officiel.

 

La semaine dernière, le formulaire de réservation américain acceptait les adresses canadiennes. M. Marsaud n'était pas au courant et Nissan Canada n'a rien à voir avec ce qui semble être une anomalie. Il est peu vraisemblable que les inscriptions sur le site américain par des Canadiens soient versées en priorité au site de réservation canadien.