General Motors veut lancer deux nouvelles voitures hybrides basées sur la technologie électrique-essence de la Chevrolet Volt. Cette information fait partie du plan de relance remis mardi soir par GM au gouvernement américain.

Mis à jour le 20 févr. 2009
LA PRESSE

La Volt, qui est devenue l'emblème du renouveau mécanique de GM, doit être commercialisée à la fin de 2010. GM avait déjà dit que la technologie de la Volt serait utilisée dans d'autres voitures, mais n'avait jamais fait état de plans précis auparavant.

«La Chevrolet Volt est incluse dans ces chiffres, tout comme deux modèles additionnels basés sur la même technologie de véhicule électrique à grande autonomie», écrit GM dans son plan.

GM a refusé de préciser les informations contenues dans son plan de restructuration. Comme tous constructeurs automobiles, GM considère ses projets comme des secrets d'entreprise; la firme en difficulté financière n'aurait pas dévoilé ses intentions si elle n'avait pas été obligée de le faire. Le plan de restructuration était une des conditions imposées par le gouvernement fédéral américain pour prêter des milliards de dollars à GM.

Il est probable qu'un de ces modèles ressemble beaucoup au prototype Converj présenté en janvier dernier au Salon de l'auto de Detroit.

Avant même le plan déposé mardi, GM avait annoncé qu'elle dévoilera en mars une hybride conçue par sa filiale allemande Opel, l'Ampera. La voiture, qui utilise la même technologie que la Volt, doit être présentée au Salon de l'auto de Genève, qui ouvre le 5 mars. Elle devrait ressembler à ce prototype, présenté l'an dernier. 

Le plan de GM stipule un investissement «important dans les véhicules hybrides et tout électriques» et une augmentation du nombre de modèles, de 6 en 2008 (en développement), à 14 en 2012, puis à 26 en 2014.

GM dit au gouvernement américain que les coûts de développement très élevés de la Volt et de ses congénères sont amplement compensés par les avantages à long terme, soit des voitures moins énergivores, donc un pays moins dépendant du pétrole importé. «La majorité des Américains roulent moins de 40 milles (65 km) par jour; or la Volt a 40 milles d'autonomie purement électrique. Elle intéressera ceux qui veulent brûler le moins d'essence possible.»

Le plan de GM note que plus de 1000 ingénieurs et techniciens de plus seront bientôt affectés au développement des batteries électriques.

> Pour lire le plan de restructuration de GM