Depuis la semaine dernière, la Golf est le tout premier véhicule de Volkswagen 100% électrique vendu aux États-Unis. Une nouveauté dont ne bénéficieront pas les consommateurs canadiens. Une fois encore.

Sébastien Templier LA PRESSE

Bruce Oberg va sans doute faire des jaloux parmi les «branchés». Pas tant dans son État de l'Oregon que de l'autre côté de la frontière américaine, des Rocheuses au Québec. Il est en effet le tout premier propriétaire d'une «e-Golf» sur le continent. Comme des centaines d'autres américains dans les mois à venir - de la côte Ouest essentiellement -, il roule dorénavant au volant d'une Golf propulsée par un moteur électrique de 85 kW alimenté par une batterie de 24,2 kWh.

Volkswagen a adopté la même démarche prudente que quelques-uns de ses concurrents. La distribution de cette voiture se fait au compte-gouttes. Après les principaux marchés européens, livrés le printemps dernier, c'est au tour de quelques États américains d'en recevoir des exemplaires. Avant le reste du pays et le Canada?

«Jusqu'à maintenant, il n'y a pas de plan ferme pour introduire ce véhicule au Canada, mais nous examinerons de près les ventes aux États-Unis afin de voir s'il est opportun de l'amener ici à l'avenir», nous a expliqué Thomas Tezlaff, directeur des relations publiques de Volkswagen Canada.

Exception faite des Honda Fit et Toyota RAV4 électriques dont les productions ont été très limitées, la Golf est la troisième compacte ou sous-compacte populaire dont la version tout électrique n'est pas proposée au pays. La Mercedes Classe B est en vente chez nos voisins depuis l'été alors que la Fiat 500 est chez leurs concessionnaires depuis plus d'un an.

La Golf électrique présente pourtant un premier bilan comptable honorable en Europe. Près de 1400 exemplaires y ont été vendus en six mois, en date du 1er septembre dernier.

En attendant de la voir ici, les automobilistes canadiens pourront toujours méditer sur ses caractéristiques et ses performances. Affichant un couple de 199 lb-pi, cette traction avant abat le 0 à 100 km/h en moins de 11 secondes et atteint les 140 km/h.

Son autonomie? Très exactement 134 km, selon l'agence américaine de protection de l'environnement.