Après une année de ventes decevantes au pays de l'Oncle Sam et du pickup, Toyota a lancé la serviette au sujet de la Yaris à hayon. Il cessera d'essayer d'en vendre aux Américains après l'épuisement du stock de modèles 2018. Mais les Canadiens pourront encore en acheter toute l'année, même si ses ventes ici ont connu un creux historique en 2018.

LA PRESSE

Le porte-parole de Toyota Canada Romaric Lartilleux a indiqué à La Presse que la décision américaine n'a pas d'impact ici; l'annonce du modèle à hayon 2019, faite en décembre dernier par Toyota Canada demeure.

Un modèle de remplacement sous-traité à Mazda ?

Selon le magazine Car & Driver, Toyota aurait signé un contrat avec Mazda, en vertu duquel ce dernier fournirait des Mazda2 rebadgées Toyota avec une carrosserie légèrement modifiée pour lui faire un hayon.

Une Mazda2 à hayon est déjà offerte dans plusieurs pays d'Europe et d'Asie.

La Yaris berline disponible en Amérique du Nord est déjà une Mazda2 rebadgée Toyota et fabriquée à l'usine mexicaine Mazda à Salamanca, dans l'État de Guanajuato. 

La Yaris à hayon vendu en Amérique du Nord est assemblée en France, mais la prochaine version sera sûrement faite au Mexique. 

Toyota dit seulement qu'il montrera une nouvelle Yaris au Salon de l'auto de New York, ce printemps.

La Yaris a déjà connu un certain succès aux États-Unis. En 2008, l'année de la crise financière, plus de 100 000 Américains avaient en avait acheté une (ça n'est jamais arrivé depuis). Avec le retour de la prospérité, les ventes ont baissé, descendant même à 13 000 en 2014 et remontant à 44 000 en 2017 (versions berline et à hayon incluses). Mais la baisse de 78 % (à 27 000) l'an dernier a scellé le sort de la Yaris. 

La presse spécialisée américaine a fait remarquer que la Yaris a fait à peine mieux (240 unités vendues de plus) en 2018 que la Mirai à hydrogène, un modèle semi-expérimental vendu à perte dans une poignée d'États américains.

Les choses ne sont pas mieux au Canada. Après le sommet de 40 600 unités, les ventes ont baissé depuis, s'établissant sous les 9000 unités par année depuis 2013. L'année 2018, avec seulement 5533 ventes, a été la pire année depuis le lancement de la Yaris en 2006.

La Mazda2 à hayon.