Qui a dit que la boîte manuelle était morte? Certainement pas Toyota. Le constructeur a déposé au début de l'année au Bureau américain des brevets une demande de brevet qui a récemment été rendue publique, concernant une transmission manuelle disposant de certaines caractéristiques novatrices.

Charles René LA PRESSE

Ainsi, la boîte en question pourrait indépendamment se désembrayer, désengager le levier de vitesse ou même bloquer l'engagement de certaines vitesses pour éviter un surrégime ou un sous-régime. Cela permettrait, en théorie, d'améliorer la sécurité des véhicules dotés de ce type de boîtes en réduisant les risques d'erreurs humaines résultant de leur maniement.

Les gênantes expériences de moteurs calés appartiendront peut-être bientôt au passé.