Tesla chutait lundi à Wall Street alors qu'un spéléologue britannique ayant participé au sauvetage d'enfants d'une grotte thaïlandaise ait menacé de poursuivre en diffamation le PDG du constructeur automobile, Elon Musk, qui l'a traité de pédophile sur Twitter.

AFP et La Presse

Vers 14 h, le titre lâchait 3,6 % (11,54 $) à 307,33 $ US à la Bourse Nasdaq dans un marché globalement en petite baisse.

Le patron du groupe américain Tesla et de SpaceX s'est livré à une attaque virulente contre Vernon Unsworth, après que ce spéléologue a qualifié de «coup de pub» l'offre avortée de M. Musk de sous-marin miniature pour aider à évacuer 12 jeunes footballeurs pris au piège dans une grotte thaïlandaise, et dont le sauvetage s'est achevé le 10 juillet.

Échange d'injures initié par Unsworth

Vernon Unsworth, qui vit une partie de l'année en Thaïlande et avait fourni des indications topographiques aux secouristes, avait jugé que le prototype d'Elon Musk n'avait «absolument aucune chance de marcher». Il peut «coller son sous-marin là où ça fait mal», avait-il ajouté sur CNN.

Le milliardaire fantasque a répondu dimanche par une rafale de tweets faisant référence à M. Unsworth, qu'il n'a pas cité nommément, le qualifiant de «pedo», diminutif en anglais de pédophile.

Plus tard, Elon Musk, qui compte 22 millions d'abonnés sur Twitter, en a rajouté une couche: «je parie un dollar signé que c'est vrai».

Musk a effacé ses tweets par la suite, mais divers médias rapportent qu'il a aussi écrit : «À aucun moment je n'ai croisé cet expatrié britannique vivant en Thaïlande (suspect) dans la grotte », une phrase qui semble sous-entendre qu'un Anglais vivant en Thaïlande devrait être sujet à caution. La Thaïlande est considérée comme une plaque tournante d'exploitation sexuelle des mineurs.

Dans un entretien à l'AFP, M. Unsworth a déclaré qu'il n'avait pas vu les tweets et qu'il en avait seulement entendu parler.

Interrogé sur de possibles poursuites judiciaires contre M. Musk, il a affirmé: «si c'est ce que je pense, oui».

«Ça n'est pas fini», dit Unsworth

Le spéléologue a ajouté qu'il prendrait une décision en rentrant cette semaine au Royaume-Uni. Mais l'affaire «n'est pas finie», a-t-il prévenu.

Un des plus gros actionnaires de Tesla, James Anderson, a par ailleurs indiqué qu'il allait évoquer ce nouvel écart de conduite de M. Musk avec les dirigeants de l'entreprise, rapporte le quotidien britannique The Guardian.

La mission de sauvetage des 12 enfants de 6 à 11 ans et de leur entraîneur de 25 ans s'est achevée le 10 juillet.

Des gens ayant participé aux secours ont salué le rôle joué par Unsworth. «C'est lui qui a dessiné la carte de la quasi-totalité de la grotte», a déclaré Claus Rasmussen, un instructeur de plongée danois qui vit à Phuket, jugeant «inappropriés» les propos d'Elon Musk.

L'emblématique patron de Tesla est un habitué des polémiques à travers le réseau social Twitter, où il s'en prend fréquemment aux journalistes, accusés, selon lui, de prendre trop souvent pour cible sa société.

L'an dernier, Musk avait traité d « idiot » un expert du transport qui avait affirmé que l'auto autonome n'est pas une solution à la congestion urbaine. 

Récemment, il a fait taire deux analystes lors d'un appel conférence sur les derniers résultats trimestriels de Tesla.