Tesla affirme avoir mainteant avoir reçu plus de 325 000 dépôts de 1000 $ permettant de réserver un Modèle 3 et ce, une semaine seulement après avoir commencé à prendre ces réservations.

Publié le 7 avr. 2016
Denis Arcand LA PRESSE

Durant la dernière semaine, les annonces successives ont pris l'allure d'un téléthon : après avoir annoncé des ventes de 115 000 Modèles 3 le soir même du lancement, le 31 mars, puis successivement 137 000 et 200 000 réservations le lendemain. Tesla a enchaîné avec un autre suivi lundi avec 276 000 unités, annonçant du même coup qu'elle cesserait avec l'annonce d'aujourd'hui de rendre public le total des réservations dans l'avenir prévisible.

14 milliards en "revenus implicites"

Selon le constructeur d'automobiles tout électriques qui fabrique déjà le Modèle S et le Modèle X, ces réservations partiellement payées représentent des "revenus implicites" de 14 milliards de dollars américains (18,4 milliards de huards). Tesla obtient ce chiffre époustouflant en multipliant environ 325 000 réservations par le prix moyen des voitures réservées.

Dans un blogue publié ce matin, Tesla Motors a indiqué que ces 14 milliards en revenus implicites signifient qu' "aucun produit quel qu'il soit n'a jamais connu autant de succès que le Modèle 3 à son lancement".

« Cet intérêt s'est répandu de façon complètement organique. Contrairement aux autres grands lancements de produits dans le passé, nous n'avons pas fait de publicité et nous n'avons payé personne pour qu'il devienne porte-parole public. »

Mais ses revenus sont théoriques : les réservations (qui ont aussi été décrites comme des "commandes" la semaine dernière) ne sont pas encore des commandes fermes et dépendent de la capacité de Tesla d'augmenter radicalement sa capacité de production. Le défi de la croissance est souvent difficile pour les petites compagnies et Tesla a livré ses deux véhicules précédents --le Modèle S et le Modèle X-- avec plus d'un an de retard.

Tesla Motors a aussi diffusé mercredi soir un commmuniqué annonçant qu'elle "révise" la planification de sa production pour réduire les délais d'attente de ses clients. Cela pourrait impliquer un investissement majeur dans ses actuelles installations d'assemblage.

Tesla a par le passé indiqué que la production devrait commencer à l'automne 2017, les premières livraisons étant prévues avant la fin de l'année.

Tesla exploite l'ancienne usine NUMMI  construite en 1962 par GM à Fremont, en Californie, qui fut utilisée conjointement avec Toyota durant plusieurs décennies avant que GM se retire du partenariat. Toyota avait fermé l'usine au début des années 2000, puis l'avait vendue à Tesla. 

Les réservations de la semaine dernière (chacune apportant 1000 $) font que Tesla Motors a 325 millions en banque, qui peuvent couvrir une partie des dépenses d'immobilisations nécessaires pour augmenter la capacité de l'usine.