General Motors souhaite que ses employés aient à coeur de construire des véhicules qui séduiront les acheteurs et assureront leur fidélité envers les produits GM.

Denis Arcand LA PRESSE

Ainsi, le constructeur de Detroit a instauré un système de primes qui récompensera les employés en fonction de la loyauté des clients. C'est ce qu'a déclaré, en substance, le président de GM pour l'Amérique du Nord, Mark Reuss, cité par le magazine Automotive News.

L'entreprise a mis au point un système d'intéressement financier pour les employés non syndiqués canadiens et américains, qui ont droit à des bonis annuels. En gros, quand les clients aiment assez leur voiture pour en acheter une autre par la suite, les employés (ingénieurs, designers automobiles, représentants commerciaux) auront des bonis plus élevés.

La loyauté des clients tient compte des ventes de voitures, mais aussi de la fidélité au service après-vente.

Reuss estime que chaque employé doit s'efforcer de voir au-delà du spectre restreint de sa description de tâches, et qu'il doit penser à satisfaire et à conserver les clients.

Selon lui, la mesure suprême de l'efficacité de l'entreprise est lorsque les gens à qui GM vend une voiture «reviennent et achètent de nouveau une voiture».

À la fin de l'année 2012, les employés non syndiqués de GM en Amérique du Nord obtiendront un boni de fin d'année si GM atteint un objectif interne de rétention des clients.

La Presse a demandé à General Motors Canada des détails sur la structure de ce système de boni au Canada, mais l'entreprise n'avait pas répondu au moment de mettre le texte en ligne.