Partie sans laisser d'adresse, la MKS de Lincoln sera remplacée cet automne par la Continental.

Éric LeFrançois LA PRESSE

Cette dernière dépose sa carrosserie massive sur une architecture similaire, mais profondément modifiée, à celle de la Lincoln MKZ. Les principales modifications ont touché l'allongement de l'empattement, des voies (avant et arrière) et de la structure avant.

2017 Lincoln Continental

Un siège à 30 règlages !

Le propriétaire d'une Continental aura bien du mal à critiquer la position de conduite puisque le siège comporte pas moins de 30 réglages.

Du jamais-vu dans l'industrie. En outre, deux des trois places arrière s'inclinent et offrent une fonction massage.

Sous le capot, on trouve en exclusivité un V6 de 3 L suralimenté par deux turbocompresseurs (400 chevaux et 400 lb-pi de couple). Un V6 de 3,7 L atmosphérique et un V6 de 2,7 L turbo seront également inscrits au catalogue de ce modèle. L'éventuel acheteur aura à choisir le moteur, le mode d'entraînement (traction ou intégral), mais pas la transmission. En effet, seulement une boîte automatique à six rapports sera proposée.

Lincoln proposera quatre déclinaisons de la Continental (Premier, Select, Reserve et Black Label). La grille tarifaire n'a pas encore été communiquée, mais celle-ci sera vraisemblablement calquée sur celle de la Cadillac CT6, sa rivale avouée.

2017 Lincoln Continental