Le Jeep Wrangler 2010 est rappelé au Canada en raison de risques d'incendie. Au sud de la frontière, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) est sur le point de faire de même, mais Chrysler a pris les devant en rappelant lui-même les véhicules concernés.

Sébastien Templier LA PRESSE

Transports Canada a devancé ses homologues américains en publiant un rappel officiel du véhicule le 15 mai dernier, forçant le retour au garage d'ici quelques semaines de 6100 exemplaires de ce modèle Jeep. Aux États-Unis, le rappel volontaire de Chrysler touche 67 872 Jeep Wrangler.

«Le circuit d'échappement est trop près de la plaque de protection de la boîte de vitesses. Des débris qui s'accumulent à cet endroit pourraient entrer en contact avec le catalyseur, ce qui pourrait causer un incendie», mentionne le rappel.

Le Ministère a répertorié deux incendies sur ce modèle.

La semaine dernière, la NHTSA a annoncé qu'elle poursuit ses investigations au sujet de ce problème sur ce Jeep pour lequel huit incendies ont été rapportés aux États-Unis, dont sept alors que le véhicule était en mouvement.

Autre rappel mineur

On notera par ailleurs que General Motors a dû rappeler au pays 20 000 Pontiac Montana et Chevrolet Uplander 2009 pour une possible fuite de liquide de freins. Dans le détail, la canalisation du frein arrière gauche pourrait entrer en contact avec le câble du frein de stationnement, usant ainsi la canalisation.

L'autre rappel mineur de ces dernières semaines concerne un peu plus de 4200 Acura TL 2007 et 2008, pour une potentielle fuite de liquide de la direction assistée.

Répertoriés mensuellement par Auto, les rappels non médiatisés - tout comme les autres - sont publiés sur le site web de Transports Canada.