General Motors a annoncé qu'elle va euthanasier en 2017 sa filiale australienne Holden, qui ne résiste plus à la concurrence asiatique.

Mis à jour le 26 sept. 2014
Denis Arcand LA PRESSE

Un regard à ce petit-neveu sur l'acide du Chevrolet El Camino et on se demande si ça vaut la peine d'attendre encore trois ans.

La Holden Special Vehicle GTS Maloo 2015 vert fluo est une version dopée à 576 chevaux d'un véhicule que les Australiens considèrent comme un VUS et que les ouvriers aiment bien pour charrier leurs outils le jour et rapporter le marché la fin de semaine.

Il y a un V8 LSA (l'ancien moteur de la Corvette) suralimenté et modifié sous le capot de cette version annoncée par Holden.

On vous parle du GTS Maloo parce qu'on y trouvera un gadget amusant : le «bouton de préférence de conduite» permet des réglages fins entre les modes Touring, Sport et Performance pour toutes les aides électroniques à la conduite (contrôle de la stabilité, contrôle de la traction, servo-direction, échappement bi-mode et même vecteur de couple.

Il n'y a pas de déclic entre les trois modes, le bouton tourne comme le volume d'une vieille radio. On ne sait pas trop ce que ça change, mais bon, pourquoi refuser à un condamné une dernière fantaisie?

La division véhicules spéciaux de Holden va faire seulement 250 GTS Maloo, 240 pour l'Australie et 10 pour la Nouvelle-Zélande.

Prix : autour de 95 000 dollars australiens, ce qui veut dire aussi 95 000 huards, ces deux devises étant presque toujours au pair parce que très liées aux cours mondiaux des matières premières.