Si l'idée d'interdire les véhicules à moteur thermique au centre-ville pour réduire la pollution urbaine semble logique, elle vient tout de même avec une échappatoire majeure : les hybrides branchables.

ALAIN MCKENNA LA PRESSE

Rien n'indique si ces automobiles, autorisées à circuler dans ces zones à titre de véhicules électriques (en partie), ont effectivement éteint leur moteur à essence avant d'arriver en ville.

Pour contrer cette situation, la Ville de Rotterdam, aux Pays-Bas, et le constructeur allemand BMW ont adopté une application mobile appelée Electric City Drive, que les propriétaires d'une voiture hybride de la marque peuvent utiliser pour savoir si leur moteur tourne et pour le désactiver, volontairement, à l'entrée de la zone sans essence. 

Selon les autorités municipales, la mesure, qui ne leur a rien coûté, est un succès : 90 % des utilisateurs de l'application éteignent désormais leur moteur thermique quand ils sont invités à le faire.