L'imposition possible d'une limite de vitesse sur l'Autobahn suscite de la colère en Allemagne.

D'APRÈS AP ET REUTERS

Un parlementaire bien en vue du Parti Vert, Cem Ozdemir, a défendu l'idée mardi, en la présentant comme « un geste de raison ». Mais le ministre des Transports Andreas Scheuer a dit que l'idée « va totalement à l'encontre du bon sens ».

L'Allemagne est l'un des rares pays du monde à ne pas imposer de limite de vitesse sur certaines sections de son réseau d'autoroutes.

Limiter la vitesse à 130 km/h ? Nein !

L'idée, qui est encore très embryonnaire, limiterait la vitesse sur toutes les Autobahn à 130 km/h (une partie des Autobahn allemandes ont déjà des limites de vitesse). Les partisans de la mesure affirment que cela réduirait la pollution atmosphérique, aiderait à combattre les changements climatiques et abaisserait le nombre d'accidents.

Une recommandation en ce sens a été faite par un comité chargé d'étudier l'avenir du transport et son impact sur l'environnement.

Un représentant de la chancelière Angela Merkel a rappelé que le comité formé par le gouvernement pour examiner différents changements n'a pas encore terminé ses travaux.

L'agence de presse Reuters note que l'Allemagne risque de lourdes amendes si elle ne se conforme pas aux nouvelles normes de l'Union Européenne visant à contrer la pollution.

Un panneau signifiant l'absence de limite de vitesse sur une Autobahn allemande. Photo Wikipédia

Pour faire un tour de Ferrari 812 à 317 km/h sur l'Autobahn, cliquez ici.

Le comité a aussi déterminé que le prix à la pompe doit être augmenté pour convaincre les automobilistes d'acheter des autos plus efficaces.

Risque de révolte ?

C'est précisément la même stratégie qui a explosé au visage du gouvernement du pays voisin, la France, où des automobilistes furieux ont détruit 60 % des radars-photos du pays et protestent presque chaque fin de semaine depuis novembre après une hausse du prix du diesel. Enfin, le comité recommande d'imposer des quotas aux constructeurs pour accélérer l'adoption des voitures tout électrique.

Ces idées ne sont même pas encore des propositions officielles. Le comité doit remettre son rapport à la fin mars et même à ce moment, aucune recommandation n'aura force de loi. Le gouvernement fédéral allemand en disposera selon son jugement.

Avec La Presse

Pour en voir une autre avec une douce musique apaisante, cliquez ici.