Le retour de Peugeot-Citroën en Amérique du Nord commence à prendre forme et il passe par le Québec, entre autres. Mais ça n'est pas pour demain : ce sera dans huit ans, si tout se passe comme prévu.

LA PRESSE

Le représentant nord-américain du Groupe PSA (qui contient les marques Peugeot, Citroën, DS et Opel) a déclaré au magazine Automotive News que le constructeur va se concentrer sur 15 États américains et 4 provinces canadiennes lorsque seront lancés ici ses premiers modèles répondant aux normes nord-américaines.

Au Canada, les Peugeot seront lancées au Québec, en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, quatre provinces où habite 87 % de la population canadienne, a dit Larry Dominique, PDG de Groupe PSA Amérique du Nord.

Du côté américain, PSA visera le New Hampshire, le Massachusetts, l'État de New York,  le New Jersey, Washington D.C., le Maryland, la Virginie, la Caroline du Nord, la Géorgie, la Floride, l'Illinois, le Texas, l'Arizona, la Californie et l'État de Washington. Ces 15 juridictions représentent 62 % de la population américaine.

Premiers lancements vers 2026

Ces États et provinces «sont ceux qui m'intéressent le plus parce qu'ils génèrent de hauts volumes et qu'ils sont ouverts aux voitures importées», a dit M. Dominique à Automotive News.

Vers 2026, PSA commencera à vendre ses propres voitures aux particuliers dans ces régions, initialement via internet en s'appuyant sur un réseau de points de service restreint, a dit M. Dominique. Cela n'exclut pas des lancements dans les autres provinces et États, mais cela arriverait plus tard dans la décennie 2020.

PSA va commencer son retour en Amérique du Nord d'ici quelques mois en lançant un service d'autopartage appelé Free2Move. Au début, ce service utilisera des marques autres que celles de PSA, qui ne sont pas encore adaptées aux normes nord-américaines.