Les voitures électriques du constructeur américain Tesla et les sportives du britannique McLaren sont désormais incluses dans le gigantesque rappel des airbags Takata défectueux aux États-Unis, a indiqué le ministère des Transports vendredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'agence de la sécurité routière (NHTSA) a publié une nouvelle liste des véhicules concernés dans laquelle figurent ces deux marques, portant le total à 19 dont les principales mondiales comme Toyota, Volkswagen, Chevrolet, Ford, Honda et Nissan.

La NHTSA rappelle que ces airbags défectueux sont à l'origine de la mort de 11 personnes aux États-Unis alors que quelque 180 autres ont été blessées. Elle précise que 12,5 millions de ces airbags avaient été remplacés au 1er décembre. Ils équipent les voitures tant du côté du conducteur que du passager.

Une McLaren 570S. Photo: McLaren

Rappel gargantuesque, cauchemardesque

Selon la NHTSA, il s'agit de la plus importante et plus complexe opération de rappel d'un produit défectueux jamais organisée aux Etats-Unis.

Le fabricant japonais Takata, qui représente 20% du marché des ceintures et airbags pour l'industrie automobile, est empêtré depuis plus de deux ans dans cette affaire d'airbags, avec au total quelque 100 millions d'exemplaires concernés par des rappels dans le monde (dont près de 70 millions aux États-Unis).

Au cours des dernières années, certains airbags ont éclaté après une collision parfois mineure, projetant des fragments sur le conducteur ou le passager. Au moins 15 personnes dans le monde ont été tuées par ces explosions.

La cause première des dysfonctionnements n'a pas été identifiée, mais une combinaison de trois facteurs est considérée comme probablement responsable: un agent chimique incapable d'absorber l'humidité (nitrate d'ammonium), des conditions climatiques extrêmes (humidité et températures élevées) et une conception inadéquate.