Le constructeur automobile japonais Toyota a estimé jeudi dans un communiqué que sa production aux États-Unis devrait revenir à la normale au mois de septembre, après avoir chuté dans la foulée de problèmes d'approvisionnement en pièces détachées liés au séisme au Japon.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les niveaux de production de véhicules en Amérique du Nord devraient revenir à 100% en septembre», «plus rapidement qu'anticipé après le tremblement de terre et le tsunami» au Japon le 11 mars, a indiqué le constructeur dans son communiqué.

En avril, Toyota n'avait sorti de ses chaînes nippones que 21,6% du nombre de véhicules assemblés l'an passé à la même époque, et en mai, environ 70%.

Le constructeur avait annoncé un retour à 70% de la production en Amérique du Nord au mois de juin.

«Huit des douze modèles fabriqués en Amérique du Nord sont revenus à 100% de leur production à partir du 6 juin», précise-t-il.

«Après le mois de septembre, nous nous focaliserons sur le fait de rattraper le plus possible de la production perdue «a commenté Steve St. Angelo, l'un des dirigeants de Toyota Motor Engineering & Manufacturing, North America.

Toyota estimait jusqu'alors que ses usines retrouveraient une production normale à 100% dans le monde entier à partir de novembre et même au-delà pour rattraper son retard.

«Nos équipes et fournisseurs (aux États-Unis) et au Japon ont travaillé sans relâche pour nous ramener à 100% (de la production), surmontant de nombreuses difficultés», a-t-il ajouté