Les routes du Québec risquent d'être moins encombrées cet été, résultat de la hausse des prix du carburant.

Pierre-Marc Durivage MONVOLANT.CA

C'est du moins ce qui ressort du sondage annuel du CAA-Québec sur les intentions de vacances de ses membres. Environ 70% des 907 personnes interrogées en mai dernier ont indiqué vouloir profiter de la belle saison pour prendre du repos, ce qui représente une diminution de 10% par rapport à l'an dernier.

À la question « Est-ce que le prix de l'essence actuel aura un impact sur la planification de vos vacances d'été 2011? », 55% des répondants ont affirmé que oui, alors que cela ne constitue pas un facteur pour 40% des autres répondants. Par ailleurs, 57% des membres du CAA-Québec ont indiqué qu'ils iront moins loin, 26% réduiront les divertissements, 21% séjourneront moins longtemps à l'extérieur et 21% diminueront le nombre de repas pris dans les restaurants.

« Considérant que le moyen de transport utilisé pour trois vacanciers sur quatre demeure l'automobile, il est compréhensible que les prix plus élevés de l'essence aient un impact sur le budget de vacances familiales. Et malheureusement, il semble que les hôteliers, les restaurateurs ainsi que les lieux de divertissement pourraient en faire les frais, selon les données recueillies », a souligné dans un communiqué Mme Sophie Gagnon, vice-présidente adjointe aux relations publiques et gouvernementales chez CAA-Québec.

Par contre, les vacanciers devraient rester fidèles à leurs activités et destinations habituelles. Comme par les années passées, près de la moitié des vacanciers choisiront de rester au Québec alors que 14% des personnes interrogées ont indiqué avoir l'intention d'aller passer quelques jours sur les plages de la Côte est américaine. Environ la même proportion de vacanciers (13%) va voyager dans une autre province canadienne. Les autres États américains, l'Europe et les autres destinations soleil seront visités par un nombre marginal de Québécois.

Les répondants vont demeurer dans leur région dans une proportion de 44%. Du nombre, un cinquième d'entre eux vont en profiter pour visiter parents et amis, aller à la plage (15%), explorer un parc national (6%) et faire du sport (4%).

Enfin, un peu plus de la moitié des membres du CAA-Québec ont indiqué avoir l'intention de dépenser autant pour leurs vacances que l'an dernier. Le tiers des répondants envisagent des dépenses oscillant entre 500$ et 999$. Bref, les gens qui vont voyager devraient dépenser sensiblement les mêmes montants qu'en 2010, même s'ils seront moins nombreux à le faire.