Le Mondial de l'automobile de Paris n'a pas encore ouvert ses portes - le 30 septembre prochain dans les faits - que Kia a déjà annoncé qu'il y présentera son dernier prototype né: la POP.

Sébastien Templier MONVOLANT.CA

Propulsée par un moteur électrique, cette petite voiture ne fait pas plus que trois mètres de long pour un habitacle à trois places. Trois places non conventionnelles puisque les passagers s'assiéront côte à côte sur ce qui s'apparente à une banquette... à moins que le troisième occupant ne prenne place à l'arrière, comme le laisse deviner certains clichés. «Deviner», car Kia est avare d'explications sur la configuration et la motorisation.

Qui dit prototype, dit design futuriste. Sur ce coup-là, le Sud-Coréen présente un travail abouti et plutôt séduisant, caractérisé par des ouvertures généreuses. Le pare-brise avant et le toit ne font qu'un. Les fenêtres s'ouvrent en diagonale, du volant à l'appui-tête. Carrosserie chromée et feux LED complètent le tableau. On est ici à des années lumières de l'autre Kia POP (ou Kia Pride), sous-compacte 2 ou 4 portes qui essaima le marché latino-américain dans les années 90...

Quoiqu'il en soit, on ne sera pas surpris d'apprendre que Kia qualifie ce nouveau prototype de «voiture urbaine» aux dimensions comparables à la Toyota iQ.

Après les prototypes Venga - électrique - et Ray - hybride branchable -, présentés cette année, Kia n'a manifestement pas l'intention de se laisser distancer par la concurrence dans le créneau des véhicules verts.

Photo fournie par Kia