Le représentant américain aux Transports, Ray LaHood, a déposé cette semaine un projet de loi visant à munir tous les nouveaux autocars des États-Unis de ceintures de sécurité. Cette mesure ne toucherait cependant pas les autobus scolaires ou de transport en commun, qui sont règlementés par les États.

ASSOCIATED PRESS

L'industrie de l'autocar, qui transporte chaque année 750 millions de passagers aux États-Unis, a 90 jours pour commenter le projet de loi, qui entrerait en vigueur trois ans après son adoption.

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a indiqué dans le projet de loi qu'elle examine également la possibilité d'exiger que les bus existants soient munis de ceintures, ce qui est plus coûteux que de les implanter dans les nouveaux véhicules.

Le National Transportation Safety Board américain demande depuis 11 ans à la NHTSA de renforcer les règles de sécurité pour les passagers, notamment pour éviter qu'ils ne soient expulsés de leur siège en cas d'accident, en utilisant des ceintures ou d'autres méthodes.

Entre 1999 et 2008 aux États-Unis, 54 accidents d'autocar ont causé la mort de 186 passagers, la plupart éjectés des véhicules, selon la NHTSA.