Red Bull affirme qu'elle déposera un protêt à l'occasion du Grand Prix d'Australie de Formule 1 si les voitures des écuries rivales Toyota, Brawn et Williams passent l'inspection avec succès jeudi, alors que certains mettent en doute la validité de leurs travaux sur leurs châssis.

Chris Lines ASSOCIATED PRESS

Les trois écuries font l'objet d'une dispute concernant leurs diffuseurs d'air à l'arrière de leurs voitures. De nouvelles règles strictes limitent la taille des diffuseurs. Les trois équipes ont trouvé une faille potentielle dans la réglementation en concevant la partie arrière du châssis de façon à ce qu'elle agisse comme si elle faisait partie du diffuseur, ce qui vient augmenter sa taille.

Le conseiller de l'équipe Red Bull Helmut Marko a déclaré qu'un protêt serait déposé si ces écuries reçoivent le feu vert à l'inspection. Celle-ci est effectuée par des officiels de la FIA.

Marko a indiqué que les diffuseurs, tels qu'ils sont, donnent un avantage de cinq dixièmes de seconde au tour à ces équipes.

Le principal dirigeant de l'équipe Renault, Flavio Briatore, avait auparavant déclaré, lui aussi, qu'il songerait à un protêt si Williams, Toyota et Brawn devaient recevoir l'aval de la FIA.

Le patron de Ferrari Stefano Domenicali estime que les châssis de ces écuries violent les règles, mais il désire en venir à une résolution du problème avant la course, espérant éviter de gâcher la tenue de la première épreuve de la saison, dimanche.